Entretien d'un père avec ses enfants

Pages: 8 (1972 mots) Publié le: 12 janvier 2011
. LA CONSTRUCTION D’UNE PENSEE

A. La dimension orale du texte

•Recours à un dialogue, ce qui laisse entendre l’échange de parole.
•La possibilité de donner à entendre le ton de l’échange, utilisation de phrases exclamatives et interrogatives et de voir l’attitude des personnages : « après un moment d’incertitude »
•L’implication des interlocuteurs : le je et le vous mais renforcé par « àvous, à moi »
•Aspect mimétique du texte : mime la simultanéité entre le dialogue et sa lecture
B. Le dynamisme du dialogue argumentatif

•Jeu sur les différents discours (discours direct mais aussi indirect) : Recours au discours indirect pour plus de rapidité, encore renforcé par l’asyndète et créer un effet de synthèse, car cela supprime les marques d’oralité.
•La possibilité d’écarterun certain nombre de problèmes et de recentrer le débat alors qu’il a déjà lieu : « permettez, docteur, que je change un peu la thèse, en supposant un malade dont les crimes soient de notoriété publique » : ce qui permet d’écarter le problème du jugement de l’autre et du fait de le « déclarer malfaiteur » : Au départ : doit-on sauver un malfaiteur, ce qui pose indirectement le problème de savoirqui est habilité à déclarer quelqu’un malfaiteur, d’où intervention de Moi qui recentre le débat et écarte le problème : il s’agira d’un malfaiteur dont les crimes sont de « notoriété publique », puis exemple encore plus précis : Cartouche ou Nivet, puis comme le docteur refuse de se ranger à son opinion, Moi donne un exemple des conséquences possibles du fait de soigner un malfaiteur : assassinatd’un ami.
C. La dramatisation et l’aspect théâtral de la scène

•Rendre les actions plus proches par le choix des situations : « On vous appelle ; vous accourez, vous ouvrez les rideaux, et vous reconnaissez Cartouche ou Nivet » (rapidité : phrases courtes : sujet, verbe, complément) : mise en situation concrète par détails de l’actions évoqués : ouvrir les rideaux, sorte de dramatisation dugeste, effet de ralenti sur le geste avant l’effet de surprise et de reconnaissance.
•Le choix d’un monologue fictif et sous le signe de l’exagération
•Apostrophe : « Malheureux »
•La posture du juge
•Impératif : « Dépêche-toi », « Meurs »
II. UNE REFLEXION MORALE CONCRETE

A. La volonté affichée de réflechir de manière concrète

•Abandon systématique de toutes les questions quiamèneraient un débat abstrait : qui est à même de juger son prochain ? Question balayée par le choix de deux personnalités réelles dont les crimes sont attestés ; puis, la question de la place des préjugés dans le jugement de chacun, puisque Moi propose alors d’envisager les conséquences du fait de sauver un malfrat qui commettrait un crime une fois remis.
•Le recours à des exemples argumentatifs : « siaprès votre belle cure, le premier essai que le scélérat fera de sa convalescence, c’est d’assassiner votre ami »
•Plutôt que de s’interroger à partir de situations abstraites, Moi fait le choix de concrétiser les choses en proposant des exemples à partir de malfaiteurs existants : « Cartouche et Nivet », mais aussi de mettre en scène des situations qui touchent son interlocuteur de près : « siaprès votre belle cure (ironique vu les contexte), le premier essai que le scélérat fera de sa convalescence, c’est d’assassiner votre ami ».
•Mise en scène de situation fictive : l’arrivée du docteur et la découverte que le malade est un malfaiteur, puis dialogue fictif avec un meurtrier mourant.
•Dimension fictive visible par : « en supposant », si après votre belle cure », « Je suis médecin» : visible progression pour donner le plus de réalisme possible à ses situations fictives (emploi du présent et non du conditionnel, pas de recours à l’hypothèse (langage performatif : quand dire c’est faire).
•Glissement du je de Moi à la construction d’une situation fictive où Moi serait à la place du Docteur : « Je suis plus intrépide que vous ; je ne me laisse point brider par de vains...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Entretien d'un père avec ses enfants
  • Entretien d'un père avec ses enfants, commentaire
  • Diderot entretien d'un père et de ses enfants
  • La justice
  • Denis diderot
  • Commentaire diderot entretien d’un père avec ses enfants
  • Diderot entretien d'un père avec ses enfants le docteur
  • Entretien pere enfants

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !