Epistémologie

4639 mots 19 pages
Epistémologie

M. Rappin

AERES : Agence d’évaluation de la Recherche et de l’enseignement supérieur.

Obtention du grade de master 2 : présence d’enseignants chercheurs. Ici, labo CEREFIGE de recherche en gestion :

- Finance

- Entrepreneuriat

- GRH

- Marketing

Ici, il n’y a plus de distinction entre recherche et professionnalisation.

Bibliographie :

- Martinet A.-C (dir) (1990), Epistémologie et sciences de gestion, Economica : ouvrage collectif dirigé par lui

- David A., Hatchuel A et Laufer R (2001), Les nouvelles fondations des sciences de gestion, Vuibert.

Sciences sociales :

- Grawitz M. (2001), Méthodes des sciences sociales, Dalloz

- Berthelot (dir.) (2001), Epistémologie des sciences sociales, PUF

Philosophie :

- Wagner P. (dir.) (2002), Les philosophes et la science, Gallimard

- Barreau H. (1990), L’épistémologie, PUF

- Acot P. (1999), L’histoire des sciences, PUF

Introduction : Epistémologie : Philosophie de la science. Qu’est-ce que la science ? Comment se structure l’épistémologie en sciences de gestion, approche historique, la crise de la science.

On procèdera par commentaire de texte.

Chapitre 1 : Qu’est ce que la science ?

A quoi fait référence la science pour nous ?

Le savoir, étude, raisonnement/logique, concepts/théories, expérimentation, recherche, preuves, doutes, questionnement, rationalité, applications,

réfutabilité (Popper : une théorie scientifique ne peut l’être que si on peut la réfuter : ex : la psychanalyse n’est pas une science car on pourra toujours trouvé une solution sans que ce soit réfutable)

Typologie des sciences : On distingue les sciences dures (on peut les toucher, la vérité peut être prouvée), sciences molles : sciences humaines, difficile à rationnaliser…), universalité, causalité (ce que la science cherche à prouver à travers l’expérimentation c’est la causalité. Ex : si je jette le stylo en l’air, il

en relation

  • Épistémologie
    4531 mots | 19 pages
  • Epistemologie
    4764 mots | 20 pages
  • Epistémologie
    4659 mots | 19 pages
  • Epistémologie
    989 mots | 4 pages
  • Epistemologie
    319 mots | 2 pages
  • Epistémologie
    1151 mots | 5 pages
  • épistémologie
    988 mots | 4 pages
  • Epistémologie
    23569 mots | 95 pages
  • Épistémologie
    3969 mots | 16 pages
  • Epistemologie
    1408 mots | 6 pages