Epistémologie

989 mots 4 pages
Epistémologie
Epistémer la science
Logos discours raisonné
Qu’est-ce que la vérité ? Il y a-t-il des vérités définitives ou ne sont-elles que provisoire (nous interrogerons le statut des hypothèses en science) ? La vérité est-elle le réel ?
Nos vérité proviennent elles uniquement de l’expérience sensible (les informations sont transmises par mon corps) ou proviennent elles également d’idées de la raison ?
Exemple : Imaginons que je serais aveugle de naissance alors je ne pourrais pas avoir l’idée du jaune, ici il semble donc que la connaissance procède de l’expérience. L’idée du jaune suppose des expériences répétées du jaune sur n’importe quel support et ainsi l’abstraction (considération exclusive) du jaune.
N.B : Si je n’ai vu qu’une fois du jaune alors je ne peux pas voir l’idée du jaune puisqu’alors je confondrais la couleur jaune avec ce qui la supporte. Pourtant je n’ai jamais fait l’expérience sensible d’une égalité parfaite dans le réel bien que j’en ai l’idée & il semble de plus qu’à partir de tels idées (égalité perfection) je structure mon expérience ces idées serait des idées de la raison, des idées apriori (=avant toute expérience). I) Théorie, expérience. A. Etude du texte de Popper
La théorie en science permet de rendre compte de certain aspect du réel mais pas de tous de même qu’à la pêche le filet laisse passer certain poisson et en capte d’autre.
Les théories proposent donc des modèles pour rendre compte du réel elles n’en sont donc pas le décalque parfait, pourtant il semble que les théories progressent : * L’expérimentation Les théories qui sont invalidés par une expérimentation sont considérées comme fausses.
Exemple : Tous les chiens ont une queue, expérimentation je coupe la queue du chien théorie invalidée.
Pourtant lorsque l’expérimentation vérifie ma théorie cela n’est jamais définitif puisqu’il se peut très bien qu’une expérience ultérieure contraire advienne
Exemple : Tous

en relation

  • Épistémologie
    4531 mots | 19 pages
  • Epistémologie
    4639 mots | 19 pages
  • Epistemologie
    4764 mots | 20 pages
  • Epistémologie
    4659 mots | 19 pages
  • Epistemologie
    319 mots | 2 pages
  • Epistémologie
    1151 mots | 5 pages
  • épistémologie
    988 mots | 4 pages
  • Epistémologie
    23569 mots | 95 pages
  • Épistémologie
    3969 mots | 16 pages
  • Epistemologie
    1408 mots | 6 pages