Erasme

1377 mots 6 pages
III) Le besoin d’héroïsation des candidats :
1) Besoin de reconnaissance :
Nous abordons dans cette partie, le besoin de reconnaissance des candidats participants aux émissions de télé-réalité.
Tous les postulants qui castent lors du lancement du programme ont un point commun. Ils éprouvent le besoin d'une reconnaissance extrême, d’une forte volonté d’exister médiatiquement, d’être reconnu. Bien souvent, ce besoin profondément ancré dans la personnalité des individus est lié à une faille narcissique présente depuis l’enfance et liée à l’éducation. La valorisation des leurs enfants par certains parents durant la période d’apprentissage de ceux-ci déstabilise l’individu plus tard lors se son entrée progressive dans une monde individualiste et égocentrique.
L’entrée des ces individus dont la personnalité est souvent immature et excentrique marque le début d’une nouvelle vie dans leur conscience. La télé-réalité et la présence des caméras de télévision permanente dévoilé l’intimité des candidats publiquement, ce qui est accepté par ceux-ci avant leur mise dans le jeu. Cependant certains candidats (tel que Cindy de Secret Story saison 3) abuse de cette exposition en faisant preuve d’un véritable exhibitionnisme, manquant parfois de respect à leur propre personne , dans le but d'être sur médiatisé par rapport aux autres candidats et de donc se mettre en avant .
IL forme une microsociété dans laquelle l’indicible est avoué décemment (bisexualité, transsexualité, hermaphrodisme…) et la surprenante révélation de sa différence nous permette de nous émouvoir et de nous sentir soit proche de tel ou tel candidat soit soulagé de se suffire à notre existence telle qu’elle est. Leurs moindre acte et paroles sont enregistrés ce qui peut être source de préjudices dans leur vie future. Toutefois, ils nous revoient à la banalité de notre quotidien en nous racontant son quotidien d’avant télé-réalité ressemblant au notre. L’apitoiement ressentit, le nombrilisme dont font

en relation

  • Erasme
    379 mots | 2 pages
  • Erasme
    748 mots | 3 pages
  • Erasme
    668 mots | 3 pages
  • Erasme
    680 mots | 3 pages
  • Erasme
    1499 mots | 6 pages
  • Erasme
    723 mots | 3 pages
  • Erasme
    1038 mots | 5 pages
  • Erasme
    911 mots | 4 pages
  • Erasme
    688 mots | 3 pages
  • Erasm
    1020 mots | 5 pages