ertzy

963 mots 4 pages
L’Allemagne dans les années 1930

1. L’instauration de la dictature. Dès son arrivée au pouvoir, Hitler élimine tous ses adversaires. Le 28 février 1933, profitant de l’incendie du Reichstag , il fait interdire le parti communiste. Par le décret « pour la protection du peuple et de l’État », il supprime les libertés fondamentales. Le parti nazi devient le seul parti autorisé et les syndicats sont déclarés illégaux. En mars 1933, après des élections truquées, le Parlement accorde les pleins pouvoirs à Hitler.
En juin 1934, lors de la « Nuit des longs couteaux », Hitler fait assassiner les chefs SA. Il s’assure ainsi le soutien de l’armée et des milieux conservateurs.

2. Un État totalitaire. En août 1934, à la mort du président Hindenburg, Hitler prend le titre de Reichsführer. L’État nazi met en place un redoutable appareil policier pour surveiller la population et encourager les dénonciations. La traque les opposants qui sont envoyés, dès 1933, dans des camps de concentration où ils sont soumis au travail forcé sous la garde des dirigés par Hitler.
La société est soumise au contrôle du parti et de l’État. Les médias sont utilisés pour glorifier le régime et célébrer le Führer auquel est voué un véritable culte. L’art doit servir l’idéologie nazie. La jeunesse est particulièrement contrôlée : l’enseignement est surveillé, les manuels scolaires sont révisés, l’adhésion aux organisations de jeunesses hitlériennes est obligatoire.

3. Un État raciste.

Le nazisme est une idéologie raciste obsédée par la pureté de la « race allemande ». À la « race aryenne », il appartient de dominer le monde, au détriment des peuples inférieurs auxquels appartiennent les juifs et les Tziganes.
Tous ceux qui sont considérés comme impurs par les nazis sont persécutés. Une

en relation