Esciences

12059 mots 49 pages
Le magazine de demain

Robotique Biotechnologie Nanotechnologie Ordinateur quantique

jusqu’où va-t-il aller ? une micro-entreprise de 1

EDITORIAL
Le magazine de demain

ESCiences

Je suis un homme préhistorique…
Lorsque je suis né, il n’y avait ni télévision, ni téléphone, ni P.C., ni tablette numérique, ni mail, ni SMS et tant d’autres objets n’étaient pas encore manifestés dans notre monde actuel dont la proximité est rendu numérique. Les hommes de sciences ont compris que le binaire était la racine du monde. Ils décomposèrent leur perception pour alléger le labeur des hommes. Et plus le labeur était lourd, plus les avancées scientifiques ont été significatives. La dépression économique actuelle, le poids démographique et la vitesse de propagation des savoirs, amèneront, à mon avis, inévitablement à repousser les frontières de notre ignorance. Trois perspectives principales se présentent : D’abord notre capacité à analyser, décomposer la vie et progressivement la modifier. Savoir génétiquement reprogrammer notre biologie afin d’éliminer la maladie et s’inscrire dans l’éternité. Puis, notre faculté d’agir au niveau de l’atome. Toutes choses, composées d’atomes, deviennent « constructibles ». Les nanotechnologies concernent tout ce qui existe et il n’y a plus de limite à la mécanisation de notre monde. Enfin le développement du traitement et de la diffusion de l’information. La machine dépassera en performance, vers 2025, la puissance du cerveau humain et continuera son développement au rythme de la loi de Moore. De crise en crise, notre compréhension du monde progresse et dialectiquement, le modifie. Je souhaite longue vie à ce journal dédié aux avancées des sciences. Tel un phare, il doit guider les manageurs vers de nouveaux rivages. Je suis un homme préhistorique, Mais l’histoire est déjà commencée… Stéphane GALLAUD

ESCiences n° 1 daté decembre 2011 édité par PUMA - ESC rennes

Siège social :

microentreprise PUMA Ecole supérieur de

en relation

  • Science et ethique
    1764 mots | 8 pages
  • Chrétien de troyes
    26556 mots | 107 pages