Espagnol

718 mots 3 pages
La Tomatina à Buñol a ses propres règles à respecter qui permettent de garantir la sécurité et d’éviter des accidents durant la bataille.
Depuis 1945, le dernier mercredi d’août, les rues de Buñol, petite commune située à 38 kilomètres de Valencia, se convertissent en un véritable champ de bataille. Il s’agit d’une bataille atypique car les armes utilisées sont des tomates abîmées et les traces du combat ne sont pas de sang mais de sauce tomate ! La Tomatina (tel est le nom officiel de la bataille de tomates espagnole), qui depuis 2002 est déclarée « Fête d’intérêt touristique international » attire de plus en plus de visiteurs voulant partager avec les habitants de Buñol une semaine de festivités organisées en l’honneur de Sant Lluis Bertran, le saint patron de la commune.
L’origine de la célèbre bataille de tomates n’est due à aucune tradition mais bien au hasard. En effet, en 1945 un groupe de jeunes voulant voir de plus près le défilé organisé à l’occasion des fêtes populaires ont fait tomber un des participants et la foule n’est pas restée indifférente. A proximité de la bousculade qui s’était produite se trouvait un commerce de fruits et légumes et notamment de tomates, qui ont très vite servi de munition. Un an plus tard, pour que ce combat ne soit pas oublié, les mêmes jeunes sont arrivés sur la place de la bataille avec leurs propres tomates et y ont répété le combat.
Cependant, malgré les efforts des jeunes, la fête de la tomate en Espagne n’est pas tout de suite devenue une fête officielle. Au contraire, la bataille a été interdite en 1950 et n’a pas eu lieu jusqu’en 1957 quand les habitants de Buñol afin d’exprimer leur mécontentement ont organisé des funérailles publiques de la tomate. Leurs efforts ont porté leurs fruits car c’est grâce à cette manifestation là que les pouvoirs publics ont décidé d’accorder à la Tomatina le statut de « fête officielle et légitime ».
Comme chaque évènement public, la Tomatina à Buñol a ses propres règles à

en relation

  • les espagnols
    606 mots | 3 pages
  • espagnol
    677 mots | 3 pages
  • Espagnol
    1004 mots | 5 pages
  • espagnol
    388 mots | 2 pages
  • ESPAGNOL
    2341 mots | 10 pages
  • espagnol
    9052 mots | 37 pages
  • Espagnol
    592 mots | 3 pages
  • Espagnol
    482 mots | 2 pages
  • Espagnol
    577 mots | 3 pages
  • espagnol
    706 mots | 3 pages