Essaie

Pages: 5 (1104 mots) Publié le: 9 mars 2014
Cela n'est qu'un essaie. Desole.

Le document est trol court apparement.

On va essayer de le rendre plus long.
Vies minuscules, bien que se présentant sous forme d'un recueil de huit récits consacrés à de modestes personnes, n'est en fait qu'un vaste roman autobiographique dans lequel Pierre Michon évoque ses souvenirs d'enfance et de jeunesse.
Dans ce premier livre, écrit à l'âge detrente-sept ans, c'est avant tout de la genèse d'un écrivain dont il est question, de l'héritage et des «prétentions» d'un auteur, marqué par une «parentèle paysanne» , et dont l'éclosion fut difficile.

Pierre Michon y rend hommage aux femmes de sa famille, détentrices des «Trésors» de la mémoire et , plus particulièrement, à Elise, sa romanesque grand-mère, qui lui transmit les aspirations lesplus hautes, la métaphysique et la poésie, et lui donna sa vocation d'écrivain en fécondant «de ses mots pressés, jubilants et tragiques, les vides laissés par la défection des êtres chers.»
Il y décrit sa longue lutte pour s'émanciper de l'«hébétude» des pères, celle de la terre caillouteuse, «morne reliquaire des jours perdus et des sueurs vaines», du langage démuni et de l'alcoolhéréditaire.

Le roman s'ouvre sur deux récits fondateurs, car redonnant vie à deux personnages ayant scellé le destin de l'auteur.

Le premier est la biographie de son «ascendant fantasmatique», André Dufourneau, orphelin de l'Assistance publique, intitié par Elise à la «Belle langue», qui partit «outremer, dans le bleu brusque et le lointain irrémédiable, (...) dans la couleur et la violence, pourmettre son passé derrière la mer», pensant que «là-bas, un paysan devenait un Blanc», plus près «des jupes de la langue mère  que d'un Peul ou d'un Baoulé». Il avait espéré en revenir riche, mais ne le fut que d'or et en mourut.
Et, dans ce récit capital qui lui fut «soufflé» par sa grand-mère, son véritable ascendant « littéraire », s'entremêlent les destins du biographe et du héros dans lequel,enfant, l'«avenir s'incarnait». «L'écriture est un continent plus ténébreux, plus aguicheur et décevant que l'Afrique» et l'écrivain «une espèce plus avide de se perdre que l'explorateur». «Quoiqu'il explorât la mémoire et les bibliothèques mémorieuses en lieu de dunes et de forêts», «en revenir cousu de mots» ou «en mourir» est aussi «l'alternative offerte (...) au scribe».

Le second récitretrace, lui, la vie de son ancêtre Antoine Peluchet, dernier d'une lignée de trente générations, «qui emporta au loin son nom et l'y perdit».
«Un vieux drame de famille», «beaucoup de vin dans le seul verre du père» et «la droite du père qui se tend vers la porte», «le fils hors de vue dont le pas décroît que plus jamais on n'entendra». «On parla d'Amérique», «ce mot (...) résumant toutes lesfictions possibles et l'idée-même de fiction»...
«Ecrivain failli avant d'être», Antoine Peluchet avait pourtant tout, presque, pour «être un auteur intraitable» : «quelques lectures jalouses et canoniques, Mallarmé et combien d'autres pour contemporains, le bannissement et le père refusé». Il "s'en fût fallu d'un cheveu", «d'une autre enfance, plus citadine ou aisée»... Dans le cimetière, sa place,la dernière, est toujours vide,   laissée au «dernier à se souvenir de lui».


Une fois décrites, inventées, les vies de ces deux personnages qui éclairent l'antagonisme entre la vocation littéraire et  l'origine terrienne de l'auteur, le reste du roman va mettre en scène, au travers de personnages mineurs, cette lutte entre sa prétention au beau langage, son désir d 'écriture, encouragé parles femmes, et l'atavisme des pères. Un combat long et difficile qui résonne comme une douloureuse descente aux enfers.

Conquête de la belle langue, outil de jouissance et de séduction, pour «s'en délecter» et  s'assurer le «respect des autres». Efforts désespérés pour combler «d'un voile d'écriture» «l'absence épaisse» du père. Vanité d'un écrivain aspirant à «la Grâce de l'Ecrit», tout en...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • essai
  • essai
  • ESSAI
  • Essai
  • essai
  • essai
  • Essais
  • Essai

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !