Est-ce un devoir d'aimer?

417 mots 2 pages
Je ne décide pas d'aimer une personne. En revanche, je décide de ne pas lui causer du tort. Comme le dit Kant, l'amour renvoie à la sensation. Mon rapport à toute sensation est un rapport de passivité, ainsi que l'illustre bien l'expression «tomber amoureux». Or, l'exigence morale n'a de réalité que si elle résulte d'un acte volontaire. Le devoir d'aimer est un commandement contre nature Bertrand Russell, dans Le Mariage et la morale, écrit: «L'amour ne peut fleurir que s'il reste libre et spontané. Nous dire que c'est notre devoir d'aimer telle personne, c'est le moyen le plus sûr de nous la faire haïr.» Contrôler nos sentiments ne veut pas dire les nier ou leur faire violence.
Un début de problématisation ...

Philosophie et spiritualités religieuses proclament : « Tu aimeras ton prochain comme toi-même ». Il y a une contradiction entre aimer, qui est plus de l’ordre du désir, et devoir, qui est plus de l’ordre de l’obligation. On peut donc se demander : « doit-on aimer autrui ? ». Montrer qu’il ne s’agit pas là d’une simple contradiction implique certaines questions : quelle est la légitimité du devoir pour s’imposer au désir ? Comment le désir peut-il s’orienter vers l’amour ? Quel amour peut dépasser le conflit entre devoir et désir ?

-A proximité d’autrui, nous changeons notre comportement pour suivre les règles de vie en communauté. Cela nous porte à croire qu’autrui nous empêche d’être nous-mêmes : il serait l’obstacle dressé entre soi et soi.
-Pourtant la présence d’autrui nous apporte beaucoup. Nous pouvons coopérer et nous organiser pour améliorer notre vie commune : partager notre travail, mais aussi nos plaisirs et nos peines (amitié, amour). Le rapport à autrui semble porter les conditions du bonheur.
-En perdant autrui, je perds le monde. Deleuze
-Confronter les idées avec autrui permet de leur donner leur dimension. En montrant ce que nous enlève l’absence d’autrui, on mesure tout ce que sa présence nous apporte (Robinson)
-Seul, nous

en relation

  • kant et la violence
    1360 mots | 6 pages
  • Faut-il aimer pour respecter?
    416 mots | 2 pages
  • Est-il raisonnable d'aimer
    1423 mots | 6 pages
  • Fantasio
    956 mots | 4 pages
  • Le mal
    1547 mots | 7 pages
  • Faut-il craindre d'aimer ?
    645 mots | 3 pages
  • caca
    311 mots | 2 pages
  • Dissertation : peut on amer quelqu'un different de soi?
    3533 mots | 15 pages
  • L'amour du prochain
    2092 mots | 9 pages
  • S'aimer soi même
    1727 mots | 7 pages