Etat post moderne

3414 mots 14 pages
L’Etat post-moderne
Jacques Chevallier

Présentation de l’auteur et contexte de son œuvre :
Né le 2 juillet 1943, Jacques Chevallier est agrégé de droit public et de science politique ; il est actuellement professeur à l’université de Panthéon Assas, où il enseigne (entre autres matières) les institutions politiques et administratives ainsi que la science administrative. Il occupe également la fonction de directeur du Centre d’études et de recherches de science administrative (CERSA). Il a publié différents ouvrages en relation avec les sciences administratives et politiques : Le service public, L’Etat de droit, Science administrative et L’Etat.
Entre sociologie du droit et science politique, L’Etat post-moderne est le fruit de travaux antérieurs dont il fait la synthèse : il y constate les transformations profondes actuelles des sociétés contemporaines reflétant selon lui une véritable mutation du modèle étatique de référence ; il nous explique les interactions entre les différents changements qui affectent les sociétés. Cet ouvrage offre ainsi une vue globale de la transformation actuelle du modèle étatique, mouvement d’ensemble qui touche toutes les sociétés contemporaines occidentales.

Introduction :
Si la forme étatique s’est progressivement imposée au cours du XXème siècle, force est de constater la diversité des modèles. Néanmoins, il est possible de dégager un modèle de référence, celui de l’Occident démocratique libéral, lequel subit des transformations en profondeur, ce qui permet de constater un mouvement de changement global.
Tout d’abord, se pose la question du dépérissement de l’Etat-Nation pour laquelle les attentats du 11 septembre 2001 ouvrent un nouvel espace d’incertitude : on assiste à des mouvements parallèles et contradictoires entraînant une redéfinition de l’architecture sociale. Par ailleurs, la modernité qui s’est exprimée par l’institutionnalisation du pouvoir, par la construction progressive de la citoyenneté, par l’établissement du

en relation

  • Morray
    5088 mots | 21 pages
  • Commentaire de « l’ancien régime et la révolution », alexis de tocqueville
    1710 mots | 7 pages
  • Td droit constitutionnel
    732 mots | 3 pages
  • Poste modern
    834 mots | 4 pages
  • Commentaire de l’extrait de la puissance de l’etat d’ olivier beaud
    1709 mots | 7 pages
  • Un survol historique de la négociation précontractuelle
    311 mots | 2 pages
  • Folie disqualification et réhabilitation
    3292 mots | 14 pages
  • La littérature canadienne française
    1207 mots | 5 pages
  • Texte Giddens
    1039 mots | 5 pages
  • La formation de l'etat, principes et remise en cause
    2581 mots | 11 pages