Etats-unis : hyperpuissance

828 mots 4 pages
Le monde d’aujourd’hui est écrasé par une « hyper-puissance », selon l’expression d’Hubert Védrine. Les relations internationales se résument à la manière dont chaque État se positionne face elle. La disproportion entre puissances est telle qu’il est vain de parler d’indépendance pour les autres États et donc de démocratie pour leurs peuples. Les États-Unis sont omniprésents, ils contrôlent les économies, les mass-médias et des moyens de défense.

Dès lors notre travail d’analyse ne parvient pas à s’écarter longtemps de ce sujet et s’y trouve toujours ramené. Notre attention aux États-Unis et à leur rôle peut paraître obsessionnelle, elle n’est que le fruit d’une situation.

En marquant la fin de « l’équilibre de la terreur », l’effondrement de l’Union soviétique ouvrait la voix au désarmement et par là-même annonçait une période de paix et de prospérité universelle. C’est du moins ce que l’on croyait dans le bloc atlantiste. Mais le répit ne fut que de courte durée. Si le président George H. Bush encouragea d’abord ses concitoyens à profiter de l’ouverture de nouveaux marchés à l’Est pour s’enrichir un peu plus, il ne tarda pas à évoquer une opportunité pour étendre le leadership états-unien au reste du monde.

Dans son célèbre discours au Congrès du 11 septembre 1990, le président Bush père rejeta le projet gorbatchévien d’un contrat entre nations régulé par des organisations intergouvernementales et lui substitua son projet de « Nouvel ordre mondial » garanti par Washington, réminiscence du « Nouvel ordre européen » que le IIIe Reich tenta d’imposer. Après avoir vérifié leur capacité à construire et à conduire une coalition lors de la guerre du Golfe (1991), les États-Unis théorisèrent leurs nouveaux objectifs dans un document rédigé sous l’autorité de Paul Wolfowitz (1992) [1] : empêcher l’émergence d’un nouveau compétiteur (principalement empêcher l’Union européenne d’ambitionner un rôle dépassant sa zone régionale) ; empêcher les pays industrialisés de

en relation

  • Les Etats-Unis, une Hyperpuissance
    629 mots | 3 pages
  • Hyperpuissance etats unis
    582 mots | 3 pages
  • Les etats unis, hyperpuissance mondiale
    3341 mots | 14 pages
  • Les etats-unis, toujours une hyperpuissance?
    927 mots | 4 pages
  • Les etats unis hyperpuissance en declin?
    318 mots | 2 pages
  • Les états-unis, une superpuissance, une hyperpuissance planétaire ?
    1975 mots | 8 pages
  • Etats unis hyperpuissance et organisation du territoire
    12291 mots | 50 pages
  • Superpuissance des etats unis - i) une hyperpuissance planétaire
    1115 mots | 5 pages
  • L'hyperpuissance américaine est-elle une bonne chose pour la gouvernance mondiale
    2165 mots | 9 pages
  • L'hyperpuissance americaine
    1855 mots | 8 pages