Ethique

846 mots 4 pages
ORAL ETHIQUE

La situation qui nous a été exposé, nous informe sur la situation de madame S âgée 29 ans, mariée 2 enfants (4 et 6 ans), qui était IDE en service gastrologie, a fait 3 AVC. Elle est aujourd’hui grabataire, amaigrie, asthénique présentant des troubles de l’élocution. Elle est très entouré en particulier sa mère et son mari.
Nous sommes devant un paradoxe : quel conduite a tenir devant le refus de madame S sur la pose de sa GPE et son discours ambivalent (souhaite aller mieux pour voir ses enfants). Ce refus engendre la mise en jeu de son pronostic vital.
Nos hypothèses : * Lui demander de choisir une personne de confiance au cas où elle serait dans l’incapacité de prendre une décision, et si elle n’en a pas encore désignée une.
Charte de patient hospitalisé principe n°3 l’information donné aux patients doit etre accessible et loyale. La personne hospitalisée participe aux choix thérapeutiques qui la concerne. Elle peut se faire assister par une personne de confiance qu’elle choisit librement
D’après l’article 1111-6 du code la santé publique, loi du 4 Mars 2002 Relative au droit du malade : « Toute personne majeure peut désigner une personne de confiance qui peut-être un parent, un proche, ou le médecin traitant et qui sera consulté au cas où elle-même serait hors d’état d’exprimer sa volonté et de recevoir l’information nécessaire à cette fin. Cette désignation est faite par écrit. » * Son mari et sa mère sont les seules personnes à la comprendre, donc on peut se demander si ils ne déforment pas les propos et si le médecin a bien compris lorsque Mme S. a refusé la pose de la GPE.

* Nous nous sommes posé plusieurs questions concernant les répercussions de ses AVC sur son état de santé :
Refuse t-elle de s’alimenter, car elle a des problèmes de déglutition ? Est-elle trop fatiguée pour manger ? A-t-elle les moyens de s’alimenter étant donné qu’elle est grabataire? L’aide t-on pour la prise des repas ? Un test de déglutition

en relation

  • Ethique
    1284 mots | 6 pages
  • Ethique
    2900 mots | 12 pages
  • Ethique
    19436 mots | 78 pages
  • Ethique
    495 mots | 2 pages
  • Ethique
    1067 mots | 5 pages
  • Ethique
    886 mots | 4 pages
  • Ethique
    1446 mots | 6 pages
  • Éthique
    5990 mots | 24 pages
  • L ethique
    959 mots | 4 pages
  • Ethiques
    763 mots | 4 pages