Ethiques et 'l'ambivalence

520 mots 3 pages
Entre les idées et nos émotions, on trouve une très apparente ambivalence. La planification de nos action en lien avec ce qu’on considère rationnel et nos doutes sentimentaux peut engendrer une vraie hésitation dans l’exécution. Ce conflit contrôle le degré et la direction de l’action. Ce débat intérieur entre l’angoisse et l’espérance affecte tous les êtres humains et enrichit leur vie. Ça nous donne des limites par rapport à ce qui peut entraîner des conséquences disproportionnelles par rapport à l’action réalisée. Nos expériences nous aident dans nos décisions futures, mais encore le doute cause le regret et peut s’enchaîner avec la dépression.

Des fois, la guerre est une horreur nécessaire même si notre émotionnelle s’appuie à la paix ou vice-versa. Dans le discours de Barack Obama lorsqu’il a reçu le prix Nobel de la paix, il a affirmé que la guerre est parfois nécessaire, mais qu’il préfère toujours qu’il n’y ait aucune violence. Ainsi il y a une ambivalence entre lui en temps que politicien et être humain. Ses actions politiques ne doivent pas être hésitantes, mais conformes aux idéaux de son parti et de son pays.

Pour arriver à une authentique liberté de conscience, les seules limitations nécessaires sont ceux qui peuvent affecter la qualité de vie des autres personnes dans la collectivité. Toute religion devrait être toléré si elle ne porte pas atteinte aux droits humains. Il faut tolérer le regroupement et la création de lieux communautaires ou religieux propres à une culture spécifique. Ainsi ils se sentent acceptés et confortables. La tolérance doit être inclus dans l’éducation et le développement de la nouvelle génération. Ill faut accepter la diversité culturelle et le pluralisme pour ouvrir les esprits et maximiser notre conscience.

L’athéisme est une doctrine qui nie toute existence de dieux. Par exemple, Sigmund Freud croit que la création et l’entretien de la croyance en Dieu est basé sur l’insécurité et le besoin de protection. Ainsi le

en relation

  • Dilemme moral
    4849 mots | 20 pages
  • bombe et éthique
    977 mots | 4 pages
  • étudiante
    4623 mots | 19 pages
  • Philosophie
    1209 mots | 5 pages
  • Y a-t-il une psychologie morale freudienne?
    6504 mots | 27 pages
  • livre d edgard morin
    1275 mots | 6 pages
  • « Ce que l'Art fait à la sociologie » Nathalie Heinich
    1706 mots | 7 pages
  • La science en quête d’humanité
    4754 mots | 20 pages
  • Histoire des problématiques contemporaines
    4486 mots | 18 pages
  • analyse de pratique
    793 mots | 4 pages