Etranger de camus

2673 mots 11 pages
Après la Seconde Guerre mondiale, la pensée philosophique de l’absurde se développe notamment avec des auteurs comme Jean Paul Sartre et Albert Camus. Nous sommes en présence d’un extrait tiré de l’Etranger d’Albert Camus rédigé en 1942 ayant passé une partie de sa vie à Alger durant la guerre d’Algérie (1954 à 1962). Le personnage principal est le narrateur, Meursault. C’est lui qui nous raconte le meurtre qu’il va commettre sur une plage à Alger.
Nous essaierons de démontrer comment l’auteur met en scène un meurtre en utilisant le registre tragique et l’absurde.
Dans une première partie nous étudierons la mise en scène du meurtre puis nous verrons le dénouement tragique et absurde.

I/ La mise en scène du meurtre

A/ L aspect dramatique du texte

Le texte s'ouvre sur les éléments justifiant la naissance du drame. Les connotations sont lourdes de sens et les éléments accentuent encore l'évolution dramatique. En effet, la chaleur joue un rôle primordial (Meursault revient car il a trop chaud) sur lequel Le héros vient de voir l'arabe. Il le voit et avance vers lui .L'arabe est allongé en position de repos et c'est à cet instant que le hasard intervient et joue son rôle dans la scène du meurtre. La teneur dramatique est mise en avant par le rythme ternaire : la répétition de l'adverbe "même" annonciateur du début de l'affrontement :"c'était le même soleil, la même lumière sur le même sable qui se prolongeait ici". La progression dramatique se met en place de façon évidente et manifeste. Le temps renforce encore la tragédie à venir il semble s'être immobilisé : "il y avait deux heures que la journée n'avançait plus". Cette journée est d'ailleurs rapprochée de celle qui a lieu au début du roman : "c'était le même soleil que le jour où j'avais enterré maman. " Il semblerait que la fatalité s'insurge dans l'histoire et fasse du personnage une sorte de jouet anticipant ainsi l'absurde à venir

B/ La fatalité

Une métaphore, «océan de

en relation

  • Étranger de camus
    3111 mots | 13 pages
  • L Etranger Camus
    4253 mots | 18 pages
  • Etranger camus
    1236 mots | 5 pages
  • Camus cet étranger
    3192 mots | 13 pages
  • Camus Etranger
    3257 mots | 14 pages
  • Etranger, camus
    1836 mots | 8 pages
  • Camus etranger
    33523 mots | 135 pages
  • Sur etranger de camus
    1261 mots | 6 pages
  • L Etranger Camus
    745 mots | 3 pages
  • Etranger camus
    288 mots | 2 pages