etre ouvrier en france

Pages: 5 (1024 mots) Publié le: 31 décembre 2014
De 1890 à 1936, la grande industrie se développe. L’exode rural s’intensifie pour répondre à la forte demande de main d’œuvre en ville.Les conditions de travail dans ces usines sont vraiment déplorables : apparition du Taylorisme, mouvement qui consiste à travailler à la chaîne. Ce mode de travail rend le travail pénible etépuisant, il perd également de son intérêt : les ouvriers sontchronométrés et chacun est assigné à une tâche qu’il répète à longueur de journée. Autour de ces usines se forment des citées ouvrières, deslogements sont octroyés par les patrons à leurs ouvriers. Durant cette période, les idées socialistes se développent ainsi que les syndicats. En 1936, les ouvriers occupent les usines.
ETRE OUVRIER EN FRANCE ENTRE 1830-1975.

INTRODUCTION:

Alors que se développel'industrialisation une nouvelle catégorie social apparait et voit ses effectifs se multiplier en un siécle: Les oiuvriers.
Les ouvriers luttent pour leurs conditions de travail, et entament des gréves.
Pour obtenir de meilleurs conditions de travail et de vie, les ouvriers manifestent leur mècontentement par des révoltes (1200 gréves en Mai-Juin 1936).

PROBLEMATIQUES:

Comment à évolué laplace de l'ouvrier dans la sociéte francaise entre 1830-1975?

DOCUMENT 1:
« La victoire ouvrière de Carmaux donnera un élan nouveau à la démocratie », annonce Jean Jaurès au lendemain de la fin de la grève de 1892. Celui qui devient alors la nouvelle voix des ouvriers se réjouit de l’issue victorieuse de cette lutte difficile contre la Société anonymes des mines de Carmaux.
Cette sociétéappartenait au baron Reille, l’homme fort de la droite dans le Tarn, et à son gendre, le marquis de Solages, député de la circonscription.
Le 15 mai 1892, un mineur de 38 ans, Jean-Baptiste Calvignac était élu maire de Carmaux. Leader syndical et socialiste, il représente alors la possibilité pour la classe ouvrière à s’exprimer en politique. Le 2 août, il est renvoyé de la mine après avoir refusé dechoisir entre ses fonctions de maire et son emploi dans la Compagnie. Son licenciement provoque une colère sans précédent parmi les mineurs. Pour les ouvriers de la mine, cela s’apparente à un déni du suffrage universel. Jean Jaurès, alors retiré du combat politique après sa défaite à Toulouse en 1889, rejoint le combat.
Face à la contestation qui suit le renvoi de Calvignac, le directeur de lamine, M. Humblot démissionne, suivi par le marquis de Solages qui abandonne son mandat de député en octobre 1892. Sur les 3 000 mineurs qui travaillent d’ordinaire à la mine, près de 2 500 sont en grève. Jean Jaurès, à travers ses article dans La Dépêche, prend fait et cause pour les ouvriers : « La Compagnie, en faisant du bulletin de vote une dérision, a criminellement provoqué la violence desouvriers, » écrit-il.
Cette grève représente finalement une lutte pour la liberté d’opinion, avec la défense du mandat de Calvignac. Puni pour son engagement politique, le maire de Carmaux représentait l’expression populaire, la voix des ouvriers. Cette lutte a également des répercussions politiques, après la démission du marquis de Solages. L’élection partielle est fixée en janvier 1893. Lesouvriers appellent Jean Jaurès, natif du Tarn, et leur soutien le plus audible durant les 72 jours de grève.
La grève de Carmaux est l’événement qui montre à Jaurès la voie du socialisme.
DOCUMENT 2:

Ce document est un témoignage.
Iles extrait du livre initial "Une société anonyme" de Christianne Peyre de 1963.
Ce document présente une ouvriére affectée dans une raffinerie de sucre où elle débuteson premier jour de travail.
L'organisation scientifiques du travail décompose une activité en une succesion de taches simples, courtes, répétitives et minutées.
Elle met en place le travail à la chaine qui emploie des ouvriers spécialisés (os) sans qualification.
Mais elle nécessite aussi le recours à des ouvriers qualifiés chargés de l'entretien et des réglages des machines.

DOCUMENT...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Etre ouvrier en france
  • Etre ouvrier en france
  • Être ouvrier en france
  • Etre ouvrier en france
  • etre ouvrier en france du
  • Être ouvrier en france 1936
  • etre ouvrier en france
  • ëtre ouvrier en France

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !