Etude comprative des marchés obligatiares au maroc et dans la zone cemac

16223 mots 65 pages
ROYAUME DU MAROC
*-*-*-*-*
ATTIJARIWAFA BANK
*-*-*
BANQUE DES MARCHES
*-*-*-*-*-*-*-*
DIRECTION DES ACTIVITES DE MARCHES A L’INTERNATIONAL

Etude comparative des marchés obligataires au Maroc et dans la zone CEMAC.

Approche “demande”

Rapport de projet *-*-*-*-*

Préparé par : Ghynel NGASSI-NGAKEGNI (D.A.M.I).
Sous la supervision de: Adil HAJJI (D.A.M.I) Mehdi MABKHOUT (Fixed Income Desk) Adil HAJJI (D.A.M.I)

Affectation : D.A.M.I ; recruté au sein du Groupe pour le compte de la salle des marchés en qualité de MOA (Maitrise d’Ouvrage).

Mars 2011.

RESUME On attribue souvent au marché obligataire cette fonction de levier du développement économique dans les pays. Ainsi, le développement des marchés de titres de la dette publique et privée, n’est pas un phénomène récent en Afrique. De nombreux pays du continent ont en effet entrepris, dès les années quatre-vingt, des réformes destinées à favoriser l’émergence de ce mode de financement. Il faut toutefois relever qu’une sensible accélération a été observée à partir du milieu des années quatre-vingt-dix. Notre travail consiste de faire une étude comparative entre le marché obligataire marocain et celui de la zone CEMAC. Ensuite, de ressortir les différents points de convergence et de divergence existant entre les deux marchés. Pour atteindre ces objectifs, le marché obligataire marocain et celui de la zone CEMAC respectivement, ont fait l’objet d’une étude plus ou moins détaillée relative à leurs états des lieux, suivis d’une petite synthèse comparative des deux marchés. Les résultats des études menées montrent que le marché obligataire marocain enregistre des

en relation