Etude de cas delamer

1482 mots 6 pages
GUENNICHE Myriem

CAS DELAMER

INSEEC 2011

Problématique : Le cas DELAMER est intéressant dans le sens où la valeur ajoutée des produits est mal comprise, l’usage est quelque peu détourné. Il s’agit donc la de faire ressortir les spécificités premières du produit et d’en augmenter la valeur ajoutée.
Pour cela, une nouvelle voie de packaging est proposée (nous l’appellerons B tout au long du cas pour en faciliter la lecture) et comparée à l’actuel packaging (appelé A dans ce cas). Il s’agit de voir quelle solution retenir au final afin de remplir les objectifs précités.

I)Analyse en situation concurrentielle
A)Impact
1)Impact dans l’absolu des 2 pistes graphiques
Pour les acheteurs :
La visibilité avec le nouveau packaging reste sensiblement la même que pour l’ancienne même si l’impact spontané (à 3 secondes) est moins important (25% pour B contre 33% pour A). Cela peut s’expliquer par le fait que les consommateurs ont besoin d’un temps de reconnaissance et d’adaptation, fait confirmé par les meilleurs scores obtenus en impact spontané (3+6 sec) avec 45% pour B contre 43% pour A.
En assisté cela se confirme également : les nouveaux produits bénéficient de plus de visibilité que les anciens (par exemple le produit à la mayonnaise B enregistre 53% de visibilité contre 48% pour l’actuel A, de même pour le produit cocktail B qui a 51% de visibilité contre 45% pour le A).

Pour les non acheteurs :
L’impact au niveau de la visibilité énonce clairement une préférence pour le packaging B puisque la visibilité passe de 8% pour le A à 15% pour le B concernant l’impact à 3 secondes, et de 22% pour le A à 34% pour le B en impact 3+6 sec.
2)Impact par rapport à la concurrence.
Pour les acheteurs :
La gamme actuelle souffre parfois d’une visibilité moins bonne que ses concurrents. Ainsi 5 produits de la gamme (dont « cocktail », « mayonnaise » et « fines herbes ») restent en dessous des standards de visibilités utilisés par notre entreprise.
La

en relation

  • Le Salariat Agricole
    5513 mots | 23 pages
  • Les hollandais à nantes au xviie siècle
    6542 mots | 27 pages
  • Low coast
    5924 mots | 24 pages
  • Revue de presse easy jet
    7089 mots | 29 pages
  • Politique agricole
    35120 mots | 141 pages
  • Equite N12
    16109 mots | 65 pages
  • Divorce
    59923 mots | 240 pages
  • Brevets logiciels
    39428 mots | 158 pages
  • environnement et d veloppement
    22669 mots | 91 pages
  • Centrale
    19956 mots | 80 pages