etude de cas

Pages: 12 (2869 mots) Publié le: 26 novembre 2013
A partir du 11/09/2001, le monde est entré dans une nouvelle phase sinistre de l'histoire : celle qui mène vers l'état-policier, le contrôle total des populations et la surveillance permanente des individus, bref vers une dictature mondialisée.
L’Europe a pris de nouvelles mesures « antiterroristes », dont notamment l'augmentation des caméras de surveillance et la rétention et la conservationdes données téléphoniques et des e-mails. 
En réalité, au nom de la sacro-sainte « lutte contre le terrorisme », on a fait entrer à peu près n'importe quelle mesure de control, de surveillance et de répression, et ce un peu partout sur le globe. On a tellement gonflé l'importance de ces mesures antiterroristes de soi-disant « sécurité » qu'on les a fait passer en réalité avant les libertés et lesdroits ! En bref, on a fait croire aux gens que la sécurité devait prévaloir sur les libertés et les droits de l'homme ! Nos politiciens ne sont sans doute pas prêts à l'admettre, mais c'est pourtant bien ce qui s'est passé. En bref, nous sommes à présent, à peu près partout dans le monde, sur la voie de la dictature...
Bien plus grave, la plupart des mesures et technologies qui avaient été audépart prévues contre les terroristes ont tendance à être aujourd'hui appliquées à d'autres portions de la population : au début, ce fut pour les criminels dangereux et récidivistes, le grand banditisme ; ensuite, on a visé la petite criminalité et la délinquance ; à l'heure actuelle, on est en train de glisser vers tout contrevenant, manifestant, protestataire... , potentiellement, vers toutcitoyen! On est en train de dire aux gens l'ineptie suivante : « Pour votre sécurité et pour vous protéger des terroristes et des criminels, il va falloir installer toute une série de dispositifs intrusifs, et vous allez devoir abandonner une partie de votre vie privée et de vos libertés ». C'est un mensonge, une pente très dangereuse qui mène tout droit à un régime de surveillance totalitaire.
Ladérive est donc très claire, et elle est bien là : nous glissons vers un monde totalitaire dans lequel les libertés, les droits, la vie privée et la dignité sont sacrifiés au nom du mythe et du leurre de la sécurité maximale !

LES DIFFERENTES TECHNOLOGIES LIBERTICIDES

Les technologies qui suivent possèdent toutes un grand point commun : elles permettent l'invasion de la vie privée, l'érosion et lasuppression des libertés. Elles sont cependant présentées sous des arguments mielleux, tentants et qui jouent sur la corde sensible des gens.
 Les technologies présentées sont absolument inacceptables en raison des dangers qu'elles représentent et des dérives qui ont déjà pu être observés, mais aussi parce qu'elles visent le contrôle total et absolu de l'individu.
-Les cartes d'identitéélectronique à puce
Les cartes d'identité électroniques (ou eID) ne nous sont plus inconnues, puisqu'elles se développent de plus en plus. Certains gouvernements ont décidé, sans consultation du peuple, de les imposer aux citoyens. Mais des cartes d'identité électroniques existent aussi dans de nombreuses autres parties du monde.
La carte d’identité électronique à puce est liberticide dans le fait quele citoyen n'a plus accès à toutes les données qui se trouvent sur cette carte. La puce électronique contient des informations que le porteur de la carte d'identité ne peut voir. Ces informations ne sont accessibles qu'au personnel autorisé. Certaines cartes d'identité électroniques contiennent des données biométriques, par exemple les empreintes digitales ou le scan de l'iris. C'est la toutepremière fois que l'on exige un moyen d'identification des personnes qui fut utilisé pour des criminels. D'autres pays ont également prévu des données biométriques supplémentaires. En vrac : données relatives à l'ADN de l'individu, morphologie du squelette, photo numérique, reconnaissance faciale...
Bien sûr, on a prétendu que ces cartes électroniques étaient destinées à lutter contre les...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Etude de cas
  • Etude de cas
  • Etude de cas
  • Etude de cas
  • Etude de cas
  • étude de cas
  • Etude de cas
  • etude de cas

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !