Etude linéaire du poème a une passante de baudelaire

1083 mots 5 pages
Texte 3 : Les Fleurs du Mal de Baudelaire

« A une passante »

Explication de texte

« rue assourdissante » v.1
Hyperbole
Montre que la rue est très bruyante
Ø Ce n’est pas un lieu paisible, propice aux rencontres
Ø L’auteur semble perdu

« rue […] hurlait » v.1
Personnification hyperbolique
Ø Lieu agressif et sauvage
Ø Agassement de la part de l’auteur

« Longue, mince … l’ourlet » v.2-4
Enumération
Ø Description de l’arrivée de la passante qui semble durer longtemps
Ø Le temps semble comme arrêté à partir de cet instant
Ø L’auteur est comme hypnotisé

« Longue, mince » v.2
Adjectifs antéposés
Ø Mise en valeur des qualités physiques de la jeune femme
Ø Sans même la connaître l’auteur en fait déjà un éloge

« en grand deuil » v.2
Ø Elle est vétue d’habits noirs
Ø Thème de la tristesse, de la mort

« douleur majestueuse » v.2
Antithèse
Ø Ambiguïté des sentiments de l’auteur face à l’arrivée de cette personne

« Une femme passa » v.3
Verbe au passé simple
Temps des actions passées et soudaines
Ø Le passage de la femme est rapide et soudain, l’auteur a à peine le temps de réagir

« main fastueuse » v.3
Personnification
Ø Montre l’élégance de la passante jusqu’au bout des doigts
Ø Femme distinguée, surement de haut rang
Ø L’auteur, simple poète, se sent modeste et impressioné face à elle

« Soulevant, balançant » v.4
Participes présent
Action présente, elle nous est rapportée à l’identique
Ø Réalisme
Ø Identification à l’auteur

« Soulevant, balançant » v.4
Enumération
Ø Evoque la grâce de cette femme, sa douceur, mais aussi son haut rang car « soulever » traduit le fait qu’elle porte une longue robe qu’elle doit relever

« le feston et l’ourlet » v.4
Champs lexical des vêtements
Ø Le « feston » étant de la dentelle, on apprend que ce qu’elle porte est soigné et distingué, très féminin et qu’elle appartient à une classe noble car à l’époque la dentelle était un tissu très cher réservé aux plus riches

« Agile

en relation

  • Les fleurs du mal
    256 mots | 2 pages
  • Etude lineaire du poeme a celle qui est trop gaie BAUDELAIRE
    456 mots | 2 pages
  • baudelaire
    11088 mots | 45 pages
  • Reeda
    11734 mots | 47 pages
  • Analyse de 20 poèmes de baudelaire - les fleurs du mal
    11696 mots | 47 pages
  • La méthode du commentaire de texte!
    2169 mots | 9 pages
  • Spleen
    2190 mots | 9 pages
  • le silence de la mer
    5347 mots | 22 pages
  • Méthodes de l oral du bac de français 2
    4670 mots | 19 pages
  • dissertations
    2414 mots | 10 pages