Etude linguistique et stylistique dans le chapitre 25 de "Vie de Henry Brulard" de Stendhal

Pages: 10 (2476 mots) Publié le: 25 août 2014
 Séminaire de licence: Linguistique textuelle
professeur: Jacques Dürrenmatt
lieu: Université de Poitiers,
séction langues-littératures
1997/98









Thème: Etude linguistique et
stylistique de la parenthèse etde l’ italique dans le chapitre 25
de «Vie de Henry Brulard»
de Stendhal













Martin Schwartz
21, rue Jean Richard Bloch 432
86022 Poitiers
Tables des matières



I. La parenthèse


a) définitions...........................................................page 3b) raisons pour l’ emploi dans le
chapitre 25 de la «Vie de Henry Brulard»1.......page 4




II. L’ italique


a) définitions..........................................................page 8


b) fonctions.............................................................page 8


c) fonctions dans le chapitre 25
de la «Vie de HenryBrulard»2............................page 10




III. Conclusion........................................................page 13



Bibliographie..........................................................page 15


I. La parenthèse


a) définitions

«Les parenthèses introduisent et délimitent une réflexion incidente, considérée comme moins importante et dite d’ un ton plus bas. Quand, à l’endroit où on ouvre la parenthèse, la phrase demande un signe de ponctuation, celui-ci se place une fois la parenthèse fermée.»3
«Ce signe est avant tout un trait qui coupe et scinde; c’ est de loin le signe le plus fréquent dans VHB pour introduire une répétition ou une reformulation»4
Les parenthèses peuvent être placées à la fin, on parle alors de «parenthèses accolées après-coup»5 ou bien au seinde la phrase, elles s’ appellent donc «parenthèses encloses dans le droit fil du texte»6










b) raisons pour l’ emploi dans le chapitre 25 de la «Vie
de Henry Brulard»


Je classe les parenthèses dans le chapitre 25 en trois groupes:
compléments,
réflexions métalinguistiques ou a posteriori,
digression.


1. compléments

«(pauvre d’esprit, mort fou quelques années plus tard)»7 :
Lorsque l’ on lit cette parenthèse, on sourit puisqu’ on a
l’ impression que l’ appréciation «pauvre d’ esprit» aurait rendu cet homme fou, et présenterait la cause de la mort. Stendhal porte un jugement sur Gaveaux.


«(1814-1821)»8, «(de 1835)»9, «(à Vienne, en 1809)»10:
«[..], des parenthèses servent de refuge à la localisationspatio-temporelle»11.


«(père de mon beau-frère Alexandre)»12, «(le chef d’ escadron Gibory et Mme Martin, palazzo Aguissola, Milan)»13:
Stendhal nous explique le lien de parenté, et dans l’ autre cas il précise la personne dont il parle. C’ est un «supplément
d’ information»14.
2. réflexions métalinguistiques ou a posteriori

«(nouveau converti, je pense)»15:
Ici, Stendhalnous révèle son avis, une supposition comme
l’ indique le «je pense», sur son grand-père. En même temps le présent «je pense» montre qu’ il s’agit d’ un commentaire, d’ une réflexion qui lui est venue à l’ esprit en rédigeant son manuscrit.


«(le drame noir et triste s’ appuyant sur le manque d’ argent m’ a toujours fait horreur comme bourgeois et trop vrai, mon c. aussi est dans lanature, disait Préville à un auteur)»16:
Stendhal nous donne une explication à son choix pour le drame peu noir, «une précision lexicale»17 au terme drame noir/peu noir, il nous fait un aveu sur ce qui l’ a rebuté pendant sa vie. «Ouvrir une parenthèse dans une autobiographie, c’est glisser une confidence dans un récit déjà confidentiel, cultiver une intimité au second degré»18. La deuxième...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Etude de document stendhal la vie de henry brulard
  • Vie de henry brulard, stendhal
  • Le problème de la mémoire dans vie de henry brulard (stendhal)
  • Stendhal, vie d'henry brulard (oral eaf)
  • stendhal henry
  • Chapitre 25
  • Etude du chapitre l de la vie mode l'emploi. g. perec
  • La vie d'henry brulard

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !