Etude sephora

694 mots 3 pages
[pic]
INTRODUCTION

Le marketing visuel fait appel à l’un des 5 sens qui influence le plus les consommateurs et qui permet de les solliciter lors de l’acte d’achat.Le marketing visuel fait partis du marchandisage et des facteurs d’ambiance, ils désignent un ensemble d’études et de techniques mises en œuvre séparément ou conjointement, par les distributeurs et les producteurs afin d’accroître la rentabilité du point de vente et l’écoulement des produits. La vue est ainsi le premier contact avec le consommateur, c’est pourquoi il faut le séduire en mettant en scène les produits et les services.

I/ Les enjeux du machandisage et des facteurs d’ambiance dans la mise en valeur de l’offre.
A) Le marchandisage appliqué à la communication (annexes 1&2)

Les entreprises ont évolué, elles sont passées du marketing classique au marketing sensoriel, dont fait parti le marketing visuel. La vue est le sens le plus stimulé par l’environnement ordinaire de la vie courante. De nos jours, c’est une vraie tendance qui tente de combler ses manques par la possibilité d’innover et de faire évoluer les produits mais aussi le point de vente et la communication.

B) Le lien entre le marchandisage et facteurs d’ambiance (annexe 3)

Le marchandisage permet de mieux commercialiser ses offres, avec des méthodes ayant pour objet d’optimiser la rentabilité d’un produit en agissant sur l’aménagement de l’espace de vente et sa présentation sur le lieu de distribution. Pour attirer et séduire le client, il faut prendre en compte la décoration, l’organisation de la vitrine, le choix du mobilier, l’esthétique des rayons, le confort d’achat, la facilité du repérage des produits, donc le marchandisage et les facteurs d’ambiance.

[pic]
II/ Etude de cas : SEPHORA
A) Le marchandisage des point de vente Sephora (annexe4)

L’aménagement du point de vente doit permettre au client de circuler facilement et proposer un environnement agréable. Chez Sephora, le concept s’appuie sur trois

en relation

  • Etude en droit : séphora
    529 mots | 3 pages
  • Étude marketing sephora
    2224 mots | 9 pages
  • Etude de cas sephora
    494 mots | 2 pages
  • sephora, etude de marché
    1912 mots | 8 pages
  • Étude comparative sephora/nocibé
    1979 mots | 8 pages
  • Etude de cas : Sephora
    368 mots | 2 pages
  • Etude de la g.r.c (gestion relation client) chez sephora
    4046 mots | 17 pages
  • PDUC SEPHORA
    482 mots | 2 pages
  • Etude de marché des cosmétiques
    5735 mots | 23 pages
  • Pduc sephora
    3955 mots | 16 pages