ETUDE SUR LE ROMAN DE TAHAR JELLOUN

1912 mots 8 pages
ETUDE SUR LE ROMAN DE TAHAR JELLOUN
DORINE PAON
ALGÉRIE LITTÉRATURE/ACTION - N°57

Le roman Les Raisins de la Galère de Tahar Ben Jelloun, publié en 1996 , est écrit à la première personne : Nadia, la narratrice, est une jeune française d'origine kabyle. On apprend que ses parents sont arrivés en France dans les années 60.
Elle raconte son histoire, ses souvenirs, sa cité dans une ville de la banlieue parisienne appelée "Resteville" (le nom même de cette ville est assez transparent…) ; elle raconte sa mère et ses superstitions, la grande et belle maison construite des mains de son père au cœur de Resteville, maison que la municipalité fera raser pour soi-disant bâtir une Maison de la Culture, alors qu'un supermarché sera finalement construit sur le site; elle raconte le fatalisme et la résignation de son père devant son rêve qui s'écroule en même temps que sa maison, et le déménagement forcé dans un HLM; elle raconte la difficulté de se trouver au milieu de deux cultures, et ce sentiment de ne pleinement appartenir à aucune des deux communautés; elle raconte aussi l'échec scolaire de certains jeunes et l'image de "bons à rien" que leur renvoie l'école; elle raconte enfin les "bavures" policières, la drogue, la prostitution, et la montée de l'islamisme dans les cités; mais elle raconte surtout sa passion, sa fougue, son combat.
Choisissant comme sujet la vie des immigrés en banlieue, ce roman n'est certainement pas le plus connu de Tahar Ben Jelloun. Ne s'agirait-il pas d'un sujet tabou dans la politique générale de la France et dans l'inconscient collectif des Français? Sans doute le public ne veut-il pas reconnaître et affronter la réalité de la vie dans ces "cités", les difficultés d'intégration des enfants d'immigrés et le manque de reconnaissance de ces populations. Tahar Ben Jelloun touche un point sensible quand il montre du doigt l'administration française, sa corruption, et le racisme dont fait montre le monde politique :

"Il [le père] avait dû refaire

en relation

  • Fiche de lecture de linguistique
    4834 mots | 20 pages
  • dissértation: Tahar Ben Jelloun: de l’univers carcéral à la libération
    40921 mots | 164 pages
  • Philosophie
    44976 mots | 180 pages
  • Etude de une vie de boy
    1286 mots | 6 pages
  • Je sais pas
    4105 mots | 17 pages
  • Le passé simple de driss chraibi
    1727 mots | 7 pages
  • repère le rècit:Dèfinition et enjeux
    5063 mots | 21 pages
  • Hassan farhy
    104480 mots | 418 pages
  • Projet de recherche
    1114 mots | 5 pages
  • La littérature engagée dissertations et mémoires
    865 mots | 4 pages