Etudiant

506 mots 3 pages
Les conflits des années 1990 ont rappelé aux Européens la nécessité d’élaborer une politique commune de sécurité et de défense, aujourd’hui par trop dépendante de l’Otan. Bien que les rapports entre l’Union européenne(UE) et l’Alliance évoluent, celle-ci n’a pas encore résolu le problème de la place que l’UE devrait occuper en son sein. Celle-ci doit donc évoluer vers la voie de l’intégration politique pour peser davantage dans le dialogue transatlantique et clarifier la répartition des rôles. Haut du formulaire {draw:frame} {draw:frame} Content : {draw:frame} {draw:frame} Bas du formulaire {draw:a} {draw:frame} 1992 : initiatives européennes et réticences américaines 1999 : le sommet de Washington Les principes de base de la relation entre l’UE et l’Otan sont posés en avril 1999 lors du sommet de Washington : les deux organisations doivent établir une relation de « consultation, de coopération et de transparence effective », les Etats européens doivent prendre les mesures nécessaires pour renforcer leurs capacités de défense pour de nouvelles missions « en évitant les doubles emplois inutiles », les alliés européens non membres de l’Union européenne doivent pouvoir être associés à des opérations de réponse aux crises dirigées par l’UE. Des relations officielles sont par la suite établies en janvier 2001. 11 septembre 2001 : la révélation de tensions profondes Allons-nous vers une mise sous tutelle de la défense européenne… En 2002 est toutefois adoptée la Déclaration UE-Otan sur la PESD, qui ouvre la voie à l’adoption de l’accord « Berlin Plus », permettant à l’UE d’accéder aux ressources et capacités communes de l’Otan. Mais si les Etats-Unis entendent renforcer les capacités européennes en matière de défense, c’est avant tout dans un esprit de consolidation de l’Alliance et surtout, de droit de regard permanent de Washington qui entend faire évoluer l’Otan d’une défense

en relation

  • Etudiants
    6064 mots | 25 pages
  • Etudiant
    2966 mots | 12 pages
  • Etudiant
    7348 mots | 30 pages
  • étudiants
    3193 mots | 13 pages
  • Etudiant
    4238 mots | 17 pages
  • etudiante
    5013 mots | 21 pages
  • Etudiant
    3534 mots | 15 pages
  • Etudiant
    2803 mots | 12 pages
  • etudiante
    4550 mots | 19 pages
  • Etudiant
    1590 mots | 7 pages