Etudier le personnage de gervaise dans l'assommoir

477 mots 2 pages
L’Assommoir est une oeuvre d’Emile Zola, écrite en 1877. Il est son plus grand roman, et une oeuvre capitale pour le naturalisme. Le naturalisme fut un mouvement crée par Zola lui-même, voulant avoir son propre genre littéraire.
Nous verrons tout d’abord que narrativement, l’Assommoir est l’histoire de Gervaise, que tout se fait grâce à celle-ci. Nous nous interrogerons par la suite sur la symbolique de blanchisseuse, et enfin sur la question du refuge, du « trou pour dormir ».

L’Assommoir raconte la vie de Gervaise, toute l’histoire tourne autour de cette dernière. La structure elle-même du livre est faite par rapport à l’héroïne. L’oeuvre est composée de treize chapitres. Les sept premiers nous parlent de la montée de Gervaise. Celle-ci part de rien pour arriver à la vie dont elle rêvait. Au début, dans les premiers chapitres, Gervaise est pauvre, triste, misérable. Mais peu à peu, elle remonte la côte, et parvient à rebondir sur ses malheurs : après que Lantier l’ait quittée, elle rencontre Coupeau, et l’épouse. Elle parvient également, au bout d’un long moment d’attente, à acheter sa boutique. Le septième chapitre est donc le point culminant de la vie de Gervaise, pendant sa fête. Elle réalise son rêve, d’être simplement heureuse. Malheureusement, le reste du livre est une chute progressive, qui entraîne le personnage dans la misère, l’alcoolimie, la prostitution, et enfin, la mort. Le treizième et dernier chapitre du roman est conclusif, et plus court que les douze autres. Le chiffre treize est d’autant plus symbolique, puisqu’il est le nombre que Gervaise redoutait à sa fête.
Gervaise est de plus une sorte de procédé narratif. Cette dernière a une personnalité qui permet de montrer un collectif. Ce collectif étant les ouvriers, qu’elle décrit au début du livre comme un « troupeau », une « foule »... Gervaise incarne en fait la classe sociale ouvrière, d’où le titre « La simple vie de Gervaise Macquart », qu’Emile Zola voulut au départ donner à son

en relation

  • lecture analytique zola l'assomoir l'alambic
    708 mots | 3 pages
  • L'assomoir, psychologie des addictions
    1710 mots | 7 pages
  • commentaire zola l'assomoir
    1033 mots | 5 pages
  • L'assomoir
    954 mots | 4 pages
  • Analyse de l'assommoir d' emile zola
    1717 mots | 7 pages
  • Son excellence eugene rougon
    8476 mots | 34 pages
  • Commentaire Assommoire Chap 13
    668 mots | 3 pages
  • Commentaire composé, zola, l'assomoir, le festin de gervaise
    2305 mots | 10 pages
  • azertyuiop
    250 mots | 1 page
  • Zola
    2074 mots | 9 pages