Eugénie grandet

1098 mots 5 pages
Eugénie Grandet, roman éponyme d'Honoré de Balzac (1799-1850) a été écrit en 1833. A cette époque, Balzac a un parcours sentimentale difficile fondé sur des conquêtes amoureuses et des ruptures ce qui l'a beaucoup influencé dans la rédaction de ses œuvres. L'histoire raconte la vie d'Eugénie Grandet, fille d'un riche avare, n'ayant pas connaissance de sa fortune et vivant dans des conditions rudimentaires. Le jour de ses 22 ans, elle voit arriver son cousin parisien prénommé Charles, aux allures sobres, qui est envoyé par son père qui vient de faire faillite et qui se suicide. Eugénie, malgré les interdictions de son père, tombe amoureuse de Charles et décide de lui venir en aide en lui donnant toutes ses économies. Parti faire fortune aux Indes, Charles envoie enfin une lettre à Eugénie lui annonçant son mariage avec mademoiselle d'Aubrion. Elle finira par se marier mais son époux décédera et elle se remariera sans grande conviction avec un autre homme.

Nous étudierons cette lettre en montrant en quoi elle résume la vie désastreuse d'Eugénie Grandet. La fonction de la lettre dans le roman

Dans un premier temps, nous remarquerons que cette rupture n'est pas sentimentale mais qu'elle répond aux besoins pécuniaires de Charles et qu'il y a incompatibilité entre amour et mariage dans la société du XIV ème siècle. Puis, on montrera que cette lettre annonce la fin d'une femme amoureuse et nous insisterons en particulier sur l'annonce progressive de la rupture, nous relèverons qu'une promesse entre les deux amants a été rompue et que cette relation finie sur un amour déchu. En troisième partie, nous montrerons que le destin tragique d'Eugénie Grandet est résumé dans cette lettre. Pour cela, nous étudierons le changement d'attitudes et de sentiments d'Eugénie avant la lecture de la missive, pendant celle-ci et après l'avoir lue. A savoir le bonheur et la joie, puis l'incompréhension et la tristesse et enfin la déception et le désespoir. Finalement,

en relation

  • Eugenie grandet
    706 mots | 3 pages
  • Eugénie grandet
    1416 mots | 6 pages
  • Eugénie grandet
    477 mots | 2 pages
  • Eugénie Grandet
    299 mots | 2 pages
  • Eugénie grandet
    1036 mots | 5 pages
  • eugénie grandet
    7046 mots | 29 pages
  • Eugenie grandet
    608 mots | 3 pages
  • Eugénie grandet
    2761 mots | 12 pages
  • Eugénie grandet
    347 mots | 2 pages
  • eugénie grandet
    738 mots | 3 pages