Evacuation de crimée

Pages: 2 (266 mots) Publié le: 1 février 2011
EVACUATION de THÉODOSIA

13 Novembre 1920

… Les transbordements des quais vers les navires en rade, s’effectueront avec l ‘aviso français DUCHAFFAULT.

Legénéral, commandant la garnison, demande au TOUL, de prendre en charge 250 cadets ; ce dernier refuse , n’ayant reçu aucun ordre à ce sujet.

Le général SAVITCHOF, chef de lagarnison, sera remplacé comme « commandant en chef » à Théodosia, par le général FOSKOF (surnommé « le roi du Kouban »), spécialement chargé de l’évacuation …..

Début del’évacuation : 7 H, terminée vers 16 H

Répartition des évacués :

- L’ASKOLD (cargo) prend les fonctionnaires et quelques civils
- Le KORNILOfF(cargo mixte) embarque les Cadets et quelques troupes,(au total : 3 500 hommes)
- Le DON (transport d’Etat russe ) prend plus de 7 000 hommes de troupe
-Le WLADIMIR (paquebot) prend 5 000 Koubanais + le gouvernement de KOUBAN avec le général GOULEGA.
- Le PETER REGIR (vapeur russe) prend les malades et lesblessés des hôpitaux de la ville, l’hôpital de la Croix-Rouge, et quelques grands bléssés (soit 2031 personnes )
- Le KARAX (cargo russe ) 2500 personnes.
-- Le docteur CHEFTEL doit rester à THÉODOSIA pour se mettre en rapport avec les ROUGES, en vue de la protection des blessés qui restent, soit 10 hôpitaux. Parmi lesblessés, seuls les officiers et les cadets ont été évacués . Pour ce qui est de la population civile riche, seul 1/10 ème a pu partir.
- L’armée Blanche se retiresans combat devant les Rouges qui, à midi, était encore à 80 km de Théodosia et ne les poursuivait pas.

( source : MARC SAIBÈNE : » LA FLOTTE DES RUSSES BLANCS »
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Crime
  • Crime
  • Le crime
  • Crime
  • Crime
  • Crime
  • Le crime
  • crime

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !