Evaluation d'une politique publique - déjections canines

Pages: 9 (2153 mots) Publié le: 16 janvier 2011
| |
|Evaluation de la politique de lutte contre les déjections canines de la ville de Tours |
||
|Etude : « Trottoirs ou…crottoirs ? » |

Contexte de l’étude :

Selon la dernière étude réalisée en 2008 par FACCO (fabricants, aliments, chiens, chats, oiseaux) en partenariat avec TNS Sofres, ilapparaît que 51% des foyers français possèdent au moins un animal familier, dont 7,8 millions de chiens. Ces chiffres placent la France au premier rang des propriétaires d’animaux domestiques. A Tours, environ 17 000 chiens sont recensés.

Figure 1: Quantité d'animaux domestiques en France en 2008 (en millions)
[pic]

La Direction des Ressources Humaines de la ville de Tours a constaté unabsentéisme en augmentation du personnel des services des parcs-jardins et propreté urbaine les Vendredi et Lundi matin. Cela s’explique par le fait que la direction de ce service planifie la préparation d’un espace public propre et accueillant en prévision du week-end et le nettoyage de ces mêmes espaces le lundi. Or les 180 jardiniers de la ville expriment une incapacité à entretenir les espaces verts dufait de nombreuses déjections canines rencontrées lors de la tonte des pelouses ; tandis que la mauvaise utilisation des « canisites » trouble l’organisation du travail des agents du service propreté urbaine.
Par ailleurs, les Conseils de Vie Locale (CVL) ont permis d’exprimer, lors de séances plénières, un fort mécontentement des résidents concernant l’état de malpropreté de leur cadre de vie. Enoutre, la circulation piétonne des habitants est très fortement perturbée par de nombreux excréments d’animaux domestiques.

Fort de ces observations, l’adjoint au maire chargé de la propreté urbaine de la ville de Tours a sollicité notre laboratoire RPT (Recherche et Préconisation Tourangelle) afin d’évaluer l’efficacité réelle de la politique de lutte contre les déjections canines,actuellement mise en place.
I. Objectifs de la politique actuellement mise en place

La politique de lutte contre les déjections canine répond à un double objectif :

( Réduire le volume de déchets canins dans l’espace public :
- Participer au maintien de la salubrité publique dans le cadre réglementaire incombant à la municipalité,
- Préserver et mettre en valeurl’environnement urbain pour embellir la ville afin de favoriser le commerce et ainsi contribuer à l’attractivité touristique,
- Assurer la sécurité des usagers dans les espaces publics pour éviter tout risque de glissades, chutes ou accidents.

( Sensibiliser les propriétaires d’animaux domestiques aux enjeux du maintien et de l’amélioration de la propreté urbaine :
- Optimiser l’efficacité des servicesde propreté dans un cadre budgétaire cohérent pour éviter tout gaspillage,
- Responsabiliser et changer le comportement des propriétaires de chiens pour qu’ils adoptent un comportement civique,
- Conduire une véritable politique d’intégration du chien à la vie de la cité en prenant en compte leurs besoins spécifiques.

Ces objectifs démontrent très clairement que cette politique estinitiée dans le sens de l’intérêt général. En effet, touchant l’espace public, la propreté urbaine et la qualité de vie des habitants, elle s’inscrit pleinement dans les missions de service public de la municipalité.

II. Approche générale du thème 

( Définition
La notion de « propreté urbaine » exprime la qualité de l’espace public, notamment à travers l’état de la voirie, les...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Evaluation politique publique
  • Evaluation des politiques publiques
  • Évaluation des politiques publiques
  • Les étapes d'une politique publique
  • Politiques publiques
  • Les politiques publiques
  • Politique publiques
  • politique publique

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !