Exclusion sociale

Pages: 15 (3536 mots) Publié le: 29 juillet 2013
La problématique de l’intégration



Introduction

L’idéal de cohésion sociale cède de plus en plus le pas à l’exclusion massive dans les sociétés sans véritable projet de société ne laissant de fait aucune place à l’action collective. Le modèle dominant marchand libéral est par nature faiblement régulé et génère en conséquence une impressionnante marginalisation de larges couches de lapopulation projetées hors du système social compétitif. Ces couches sociales rejetées et chargées de révoltes potentielles représentent ceux du dehors par rapport à ceux du dedans. Le même mécanisme opère entre les nations du nord (dedans) et celles du sud (dehors). Il n’a pas été possible dans les sociétés néo-libérales de marier :

✓ Accroissement de la productivité et croissance del’emploi ;

✓ Production de richesse et généralisation du bien être ;

✓ Affirmation individuelle et solidarité collective ;

✓ Autonomie et cohésion sociale.




I. Lutte contre l’exclusion vs intégration




A. Objectifs de l’intervention collective

Son objectif est de favoriser l’expression des populations marginalisées en assurant :

1) La prise en compte deleurs aspirations et de leurs intérêts ;

2) La prise en compte des logiques qui sont propres ;

3) Leur intégration dans le jeu social.

Comment peut-on expliquer les situations de marginalité ?

Elle peut venir :

a. de la nature des rapports sociaux ;

b. des mécanismes d’exclusion ;

c. de la problématisation de l’exclusion sociale.

Pour l’intelligibilité de laproblématique de l’exclusion, il suffit de répondre à cette série de questions :

1) quels sont les mécanismes en jeu ?

2) quels sont les modèles d’intégration existant ?

3) quels sont les modes intermédiaires d’intégration constitutifs des liens sociaux porteurs de solidarité ?

B. Intégration / Exclusion

L’exclusion est la nouvelle formule de la question socialeaprès les concepts de la fracture sociale, les nouvelles pauvretés, sociétés duales. Elles constituent le signe majeur de la dualité qui caractérise les sociétés actuelles du fait de l’industrialisation et de l’urbanisation. En conséquence, la lutte contre l’exclusion devient le nouveau slogan avant-gardiste humanitaire. L’exclusion sociale transparait à travers :

a. les émeutes sporadiquesdes banlieues marginalisées ;

b. les chômages de masse ;

c. le poids des procédures publiques d’assistance et de réinsertion sociale ;

d. les révoltes urbaines.

Tout cela nous amène à poser cette question : quelles sont les capacités réelles du modèle républicain d’organisation sociétale à prendre en charge les problèmes émergents que sont :

1. le renforcement desclivages sociaux ;

2. la recrudescence des thèses racistes ;

3. la désaffection électorale.

L’exclusion comprend donc des aspects cumulatifs et multiformes, autrement dit, elle peut être culturelle, économique et politique. Tout cela aboutit à une ségrégation spatiale.



Exclusion sociale

(Culturelle, économique et politique)






Centres urbains attractifszones périphériques

-habitats marginalisés

-désertification de vastesespaces ruraux







C. Le modèle républicain d’intégration

1) C’est un Etat central fort

2) Exclusion de citoyens qui ne peuvent se maintenir dans le système normatif institutionnalisé

3) Stigmatisation des populations issues des émigrations successives.

Pour comprendre le modèle républicain...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Exclusion sociale
  • Exclusion sociale
  • Exclusion sociale
  • Exclusion sociale
  • Exclusion sociale
  • Exclusion social
  • Exclusion sociale
  • Exclusion sociale

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !