Exemple nouvelle réaliste

1140 mots 5 pages
FREMONT Nicolas 2°3

11/01/2012

NOUVELLE FRANÇAIS
(tableau de G. Caillebotte)

Le fleuve était calme, le couché de soleil éblouissant. Les arbres et la flore qui les entouraient rendaient cette forêt vivante et magique. En effet Arthur et Victor, deux touristes français, amis dʼenfance, pouvaient sʼestimer heureux de vivre ce voyage inoubliable. Eux qui rêvaient depuis tout petit de venir un jour explorer la forêt Amazonienne. De plus, alors quʼils ne sʼétaient pas muni des services dʼun guide, ils pouvaient sʼaventurer où ils le souhaitaient, voir tous les endroits quʼils rêvaient de voir. En début de journée, ils avaient emprunté a l'hôtel, situé à quelques kilomètres, deux barques pour pouvoir profiter pleinement de leur journée. Il est vrai quʼen cette fin dʼaprès-midi, une lumière exceptionnelle éclairait la verdure et apaisait lʼatmosphère. Les deux amis étaient aux anges, ils contemplaient le ciel rose-orangé et écoutaient avec attention ce silence reposant attendri par le chant des oiseaux. Malgré la chaleur étouffante pendant la journée, ils ne sʼétaient munis que de chapeaux et de vêtements blancs. Ils ne sʼétaient pas vraiment protégés contre le soleil et avaient la peau rouge écarlate. Avant de partir, on les avait prévenu également des risques de rencontres avec des animaux sauvages, parfois dangereux. Arthur, un grand gaillard courageux, nʼavait peur de rien. Toujours prêt a partir, il attendait ce moment avec un grande impatience. Victor, lui, était plus prudent et avait pourtant insisté pour prendre un guide spécialisé qui connait bien les alentours. À quelques heures de la tombée de la nuit, les deux touristes qui ramaient calmement sur lʼeau rosée, reflétée par la lueur pâle du ciel, nʼavaient plus beaucoup de temps. En effet ils devaient rapidement se remettre sur le chemin du retour. Mais alors quʼils avançaient, un rocher inaperçu heurta la barque de Victor brusquement. Un frisson parcourut le dos du garçon et il sʼimmobilisa, espérant quʼil

en relation

  • Contes et récits fantastiques
    3297 mots | 14 pages
  • Gogol
    1325 mots | 6 pages
  • Plan détaillé sur le lan
    1245 mots | 5 pages
  • La Nouvelle Vague
    923 mots | 4 pages
  • Dans le père goriot le narrateur présente l’intrigue en disant « all is true » dans quelle mesure cette affirmation peut-elle s’appliquer au roman réaliste ?
    2063 mots | 9 pages
  • La nouvelle
    330 mots | 2 pages
  • Anime
    812 mots | 4 pages
  • La nouvelle fantastique
    538 mots | 3 pages
  • presentattion
    827 mots | 4 pages
  • Se plonge-t-on dans une histoire fantastique pour des raisons totalement différentes de celles qui font apprécier une histoire réaliste ?
    930 mots | 4 pages