"Exemple rarissime "d'une adaptation" semblable et différente, autre et même, même et autre ".

2388 mots 10 pages
Ce qui frappe avant toute chose dans cette adaptation cinématographique de la nouvelle de Maupassant par Jean Renoir c'est la reprise presque exhaustive de tous les éléments présents dans le texte. Il ne s'agit pas là d'une adaptation libre, mais bien d'une reprise fidèle du texte.
Tout d'abord, de manière significative, Jean Renoir respecte le format court de la nouvelle en proposant un court métrage de cinquante minutes et non un long métrage. Puis, on peut voir que Jean Renoir conserve la structure d'ensemble de la nouvelle et les principaux éléments de l'intrigue. Ainsi, le récit de Maupassant est organisé en trois parties : un bref préambule, qui correspond au premier paragraphe de la nouvelle, un long développement avec deux moments, l'arrivée et le déjeuner sur l'herbe des parisiens, puis la promenade en yole ; enfin, une chute en deux temps, avec deux ellipses temporelles indiquées par les modalisateurs temporels " Deux mois après ", et "L'année suivante ". Le film reprend, sans préambule, les deux grandes séquences de la nouvelle, respectivement de seize et dix-sept minutes, ponctuées par des fondus au noir : la première évoque l'arrivée des parisiens à la campagne et le déjeuner sur l'herbe ; la deuxième retrace la promenade amoureuse en yole des deux couples illégitimes. Puis la brutalité de la chute est reprise dans la troisième séquence du film, qui est réduite à trois minutes, ponctuée par un fondu au noir, et qui annonce l'ellipse temporelle par un carton : " Des années ont passé avec des dimanches tristes comme des lundis (...) ".
De manière encore plus évidente, le canevas de l'intrigue et la thématique d'ensemble, comme l'indique bien la similitude des titres sont repris point par point : une famille de quincailliers à Paris se propose de passer une journée à la campagne, ils arrivent sur les bords de la rivière, et décident de s'arrêter pour déjeuner dans le restaurant de M. Poulin - orthographié Poulain dans le film -. Là, la famille va

en relation

  • Un critique écrit à propos de partie de campagne de renoir : "exemple rarissime "d'une adaptation" semblable et différente, autre et même, même et autre ". vous justifierez ce jugement en vous appuyant sur une analyse
    2650 mots | 11 pages
  • Sujet
    3095 mots | 13 pages
  • Fiche de lecture : l'élégance du hérisson
    2002 mots | 9 pages
  • Droit Penal Des Affaires
    4210 mots | 17 pages
  • Compte rendu d'une sortie ecologique au tech nopole
    19129 mots | 77 pages
  • FINAL JP 1 1
    8272 mots | 34 pages
  • Svt science philosophique
    8819 mots | 36 pages
  • Synthèse cours de marketing
    12587 mots | 51 pages
  • market synthèse
    12316 mots | 50 pages
  • Le marketing
    13484 mots | 54 pages