exorde bossuet

894 mots 4 pages
C’est uneétrange faiblesse de l’esprit humain que jamais la mort ne lui soit présente, quoiqu’elle se mette en vue de tous côtés, et en mille formes diverses. On n’entend dans les funérailles que des parolesd’étonnement de ce que le mortel est mort. Chacun rappelle en son souvenir depuis quel temps il lui a parlé, et de quoi le défunt l’a entretenu ; et tout d’un coup il est mort. Voilà, dit-on, ce qu’estl’homme ! Et celui qui le dit, c’est un homme ; et cet homme ne s’applique rien, oublieux de sa destinée ! ou s’il passe dans son esprit quelque désir volage de s’y préparer, il dissipe bientôt ces noiresidées ; et je puis dire, Messieurs, que les mortels n’ont pas moins soin d’ensevelir les pensées de la mort que d’enterrer les morts mêmes.C’est uneétrange faiblesse de l’esprit humain que jamais la mort ne lui soit présente, quoiqu’elle se mette en vue de tous côtés, et en mille formes diverses. On n’entend dans les funérailles que des parolesd’étonnement de ce que le mortel est mort. Chacun rappelle en son souvenir depuis quel temps il lui a parlé, et de quoi le défunt l’a entretenu ; et tout d’un coup il est mort. Voilà, dit-on, ce qu’estl’homme ! Et celui qui le dit, c’est un homme ; et cet homme ne s’applique rien, oublieux de sa destinée ! ou s’il passe dans son esprit quelque désir volage de s’y préparer, il dissipe bientôt ces noiresidées ; et je puis dire, Messieurs, que les mortels n’ont pas moins soin d’ensevelir les pensées de la mort que d’enterrer les morts mêmes.C’est uneétrange faiblesse de l’esprit humain que jamais la mort ne lui soit présente, quoiqu’elle se mette en vue de tous côtés, et en mille formes diverses. On n’entend dans les funérailles que des parolesd’étonnement de ce que le mortel est mort. Chacun rappelle en son souvenir depuis quel temps il lui a parlé, et de quoi le défunt l’a entretenu ; et tout d’un coup il est mort. Voilà, dit-on, ce qu’estl’homme ! Et celui qui le dit, c’est un homme ; et cet homme ne s’applique rien, oublieux

en relation

  • Sermon sur la mort - bossuet (exorde)
    3318 mots | 14 pages
  • Explication de texte, exorde du sermon sur la prédication évangélique de Bossuet
    1091 mots | 5 pages
  • Bossuet
    691 mots | 3 pages
  • Du bellay
    2066 mots | 9 pages
  • Rhétorique
    398 mots | 2 pages
  • Sermont sur la mort de bossuet
    758 mots | 4 pages
  • discours
    782 mots | 4 pages
  • bzjhgfgcvyeahj
    1046 mots | 5 pages
  • Henriette d'angleterre
    15393 mots | 62 pages
  • SEQUENCE 1 l évolution de la critique sociale au XVII XVIII
    5308 mots | 22 pages