Expérice

Pages: 6 (1311 mots) Publié le: 21 mars 2013
Une structure pour une dynamique équitable entre Experice, l’Université Paris 8 et Paris 13


La loi du 18 avril 2006 qui stipule que plusieurs établissements ou organismes de recherche ou d’enseignement supérieur et de recherche, publics ou privés, et dont au moins un établissement public à caractère scientifique, culturel et professionnel, peuvent décider de regrouper tout ou partie de leursactivités et de leurs moyens, notamment en matière de recherche, dans un pôle de recherche et d’enseignement supérieur (PRES), afin de conduire ensemble des projets d’intérêt commun.
A travers le pacte sur la Recherche de 2006, 26 pôles de recherche et d'enseignement supérieur ont été constitués, ils regroupent, au total près de 60 universités, et de nombreux établissements.
Concernant Paris8,elle vient de s’allier avec Paris Nanterre dans un PRES, faute de son divorce avec Paris13.
Laboratoire Exercice

Université Paris 8
Université Paris 13

Campus Condorcet +


PRES Sorbonne Paris Cité
PRES Paris Lumières

La création du laboratoire EXPERICE en 2005, entre les deux équipes de l’Université Paris 8 et l’Université Paris 13, organiséautour d'une thématique originale au sein des sciences de l'éducation, est le résultat d’une réflexion pour une création d’un éventuel PRES en commun. Malheureusement, les changements institutionnels, politiques et stratégiques ont fait que le projet du PRES ne soit pas réalisé, pour les raisons suivantes :
1. Le changement de l’équipe présidentielle de Paris 13 en 2010, avec l’élection deJean-Loup Salzmann, président élu en mars 2008 et réélu en mars 2012. Il a choisis de se rapprocher du PRES Sorbonne Paris Cité, tandis que, Paris 8 s’est rapprochée du PRES Paris Lumières.
2. A cause des divergences entre les deux équipes de Paris 8 et Paris 13, l’ancien président de Paris 8 Pascal Binczak, élu en 2006 et dont le mandat s’est achevé en juin 2012, ne voulait plus se rapprocherde Paris 13 et à demander à ses collègues de se retirer d’EXPERICE, ce qui a engendré par conséquent, des tensions entre le président et l’équipe de Paris 8.
3. En plus, le président Jean-Loup Salzmann, docteur en médecine, a effectué des recherches à Paris 6, a choisis le PRES Sorbonne afin de renforcer le champ de la médecine dont il est issu, au lieu de renforcer celui des sciencessociales porté par Paris 8.
4. D’une part, Paris 13 a été sollicitée par le PRES Sorbonne, parce qu’elle apporterait une ouverture des plus intéressante, avec notamment des filières technologiques solides, comprenant 3 IUT et une école d’ingénieur.
5. D’une autre part, Paris 13 a voulu intégrer ce dernier PRES pour bénéficier des nouvelles dynamiques structurant le paysage universitairefrancilien, en plus de l’amélioration de l’aspect et des conditions de vie des différents campus de l’UP 13, et finalement, la renommée internationale. En revanche, l’Université Paris 8 s’est retrouvée engagée dans le PRES Paris Lumières avec Nanterre par obligation et non par choix.

II- Quels sont les enjeux pour des nouvelles structures institutionnelles ?
Vu les circonstances dumoment et l’évolution du monde scientifique mêlait avec la politique d’austérité, la recherche scientifique est prise à partie entre l’économie et la politique. Cette situation reflète le moment actuel que vit l’université Paris8 avec ses partenaires. Ces enjeux nous allons les étaler comme suite :
Les anciennes querelles entre le président de paris8 et paris13 ont fait éloigner d’avantage lesdeux parties dans la collaboration, surtout en ce qui concerne le master IFIS, par cette vision personnelle des choses, la disparition d’EXPERICE n’est qu’une question de temps, ni au moins, il y a des personnes qui défendaient cet acquis pour le bénéfice de la science et de l’être humain. Si ce dernier disparait, des postes seront supprimer par facultés, et diminuer chez certaines d’autres....
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !