EXPLICATION ALAIN,I,PROPOS,5 MAI 1931

1443 mots 6 pages
DM DE PHILOSOPHIE 2 Peut-on dire à chacun sa vérité ? Nous nous demanderons si dire que la vérité est propre à chacun n’est-ce pas détruire l'essence même de la vérité ? Pour y répondre nous verrons dans un premier temps en quoi la vérité est relative, dans un second temps en quoi la vérité est universelle et enfin nous verrons comment créer sa pensée avec celle des autres.

1) La vérité est relative

Un camp avance qu’il n’y a pas de vérité absolu. Ceux qui défendent cette position croient que tout est relatif et qu’il n’y a donc pas de réalité vraie. De ce fait, il n’y a en fin de compte aucune autorité qui décide si une action est positive ou négative, bonne ou mauvaise.

⇒ Le tableau ceci n’est pas une pipe de René Magritte exprime bien l’idée du relativisme. En effet ce tableau représente une pipe; mais ce n’en n’est pas une, ce n’est que l’image d’une pipe que l’on ne peut ni toucher ni fumer...

⇒ Dans le “Crépuscule des idoles” Nietzches veut examiner pourquoi les penseurs préfère la vérité au mensonge et la raison au sentiment. La volonté de vérité dérive du besoin de sécurité chez les hommes. Ils ont besoin de stabilité. Pour Nietzches, la réalité n’est qu’un chaos d’apparence, il n’y a pas pour Nietzches un vrai monde, derrière les apparences et donc il n’y a pas de vérité universelle. Il y a une pluralité de point de vue sur le monde. Celui qui a besoin de connaître est faible et le vrai penseur, libre est capable d’affronter le caractère multiple et changeant de la réalité sans avoir besoin de la simplifier par des connaissances. Il n’y a pas de vérité definitve. Il préfère le mensonge de l’artiste. Le problème de cette conception: “pouvons nous vraiment évacuer cette notion de vérité?” Il n’y a plus de vérité.

⇒ Depuis Platon, la philosophie confronte science et opinion, la science étant le “vrai” tandis que que l’opinion serait “l’apparence”. Dire “A chacun sa vérité?”

en relation

  • L'art
    5226 mots | 21 pages
  • Freud
    3381 mots | 14 pages
  • La dialectique centralisation-decentralisation - derosier
    15376 mots | 62 pages
  • critique de surréalisme
    7787 mots | 32 pages
  • Giaule, la construction d'une discipline article écrit par eric jolly
    18440 mots | 74 pages
  • Paul Valery
    6036 mots | 25 pages
  • Histoire de la pensée économique
    19102 mots | 77 pages
  • Influence sociale
    7636 mots | 31 pages
  • Alain - esquisses sur l'homme
    81190 mots | 325 pages
  • L' etat de droit au cameroun
    27345 mots | 110 pages