Explication de texte bergson, le langage et les sensations

541 mots 3 pages
Les mots peuvent-ils tout dire ? Si le langage a pour fonction de communication, fait pour transmettre du sens, on peut toutefois se demander dans quelle mesure il est capable d’exprimer ce qui est singulier. C’est le problème qu’aborde Bergson dans ce texte. Comment le langage, qui a pour bit la communication peut-il exprimer nos idées, nos sensations, nos sentiments ? Bergson s’interroge en effet sur le rapport de nos goûts à nos sensations, sur la nature de la sensation, sur notre façon de nommer ces sensations, sur la nature du langage et sur l’effet du langage sur nos sensations.

Ce ne sont pas nos goûts qui changent, ce sont nos sensations. Nous avons tous un jour constaté qu’une certaine sensation, comme une odeur, que nous avons trouvé agréable un jour pouvait nous devenir désagréable. Par exemple, le parfum d’une fleur qui nous aurait toujours plu, que l’on aurait longtemps apprécié, et qui au fil du temps nous deviendrait déplaisante. On se dit alors que nos goûts changent, or ce qui a changé, évolué dans le temps, c’est notre jugement vis-à-vis de cette sensation ; ce que nous avions figé comme étant un élément agréable est devenu tout le contraire, c’est la sensation, la façon de percevoir cette odeur qui a changé, et non nos goûts. Alors pourquoi avons-nous tendance à croire que ce sont nos goûts qui ont changés ? En fait, ce que Bergson nous explique c’est que nous avons pour habitude de fixer nos goûts et nos sensations. Tout d’abord nous pensons que ce parfum qui nous avait plu et qu’aujourd’hui nous déplait est le même, or ce parfum n’existe pour nous que sous la forme de sensation. Et au lieu de penser que la sensation d’hier est celle d’aujourd’hui ne sont plus les mêmes, au lieu d’imaginer que cette sensation a changée, nous concluons que nos goûts ont changés. Mais qu’est-ce que le goût ? En réalité, Bergson nous explique ce que nous appelons « goût « n’est rien d’autre que la mobilité, le changement de nos sensations. Bergson nous

en relation

  • Explication de texte essai sur les données immédiates de la conscience, bergson
    1389 mots | 6 pages
  • Commentaire philo
    581 mots | 3 pages
  • Cours sur le langage
    3001 mots | 13 pages
  • Philosophie
    5914 mots | 24 pages
  • Bergson : le langage et la simplification du monde
    2349 mots | 10 pages
  • Methodologie
    5877 mots | 24 pages
  • Corrigé type de philosophie - bergson
    3088 mots | 13 pages
  • Bergson, le langage
    1684 mots | 7 pages
  • La grace chez bergson.ch.1essai sur les données immédiates de la conscience
    1690 mots | 7 pages
  • etudier
    424 mots | 2 pages