Explication de texte femme noir de senghor

2024 mots 9 pages
FEMME NOIRE DE SENGHOR

INTRODUCTION Sénégalais d’origine et produit du métissage intellectuel euro-africain, Senghor fut diplômé des grandes universités françaises, il eût une production poétique en parallèle de ses activités politiques au Sénégal, dont il fut le premier président de la République. Senghor s’est battu pour que l’on ne dévalorise pas les africains. Il instaure avec son ami Aimé Césaire un nouveau concept la négritude : un grand mouvement de revendication pour l’honneur de l’homme noir et de sa culture. Qu’il définit lui-même comme étant : « la simple reconnaissance du fait d'être Noir, et l'acceptation de ce fait, de notre destin de Noir, de notre histoire et de notre culture"
C’est ainsi, qu’en 1945, il publie le premier recueil de poésie de considération des noirs « Chants d’ombres » dont est extrait Femme noire. Un poème rythmique où le poète brode sur le thème traditionnel de la célébration de la femme, un poème en vers libres et où il fait également un éloge à la femme noire et à l’Afrique en général.

I- Un hymne à la femme noire
1. Différents moments de sa vie
La femme est évoquée à différents moments de sa vie, mais elle est toujours présente aux côtés du poète :
- à l’enfance c’est la mère protectrice qui élève son enfant tout en le choyant « J’ai grandi à ton ombre ; la douceur de tes mains bandait mes yeux ».
- à l’adolescence, c’est la jeune femme aimée et sensuelle, mise en valeur avec « voilà qu’au » et « ta beauté me foudroie en plein cœur » + répétition du mot cœur
- à l’âge mûr, c’est la femme-épouse avec son côté sensuel physique important mais toujours avec la couleur noire « sombre extase » « vin noir »
- aux 3 derniers vers, on a l’image d’une femme âgée. Plus la femme vieillie et plus la beauté passe mais il continue à la chanter « je chante ta beauté qui passe »
- la mort de la vieille femme laisse place à la naissance d’une nouvelle : c’est le cycle de la vie « le destin jaloux » fait référence à la

en relation

  • Phédre
    807 mots | 4 pages
  • Commentaire sur joal de léopold sédar senghor
    1119 mots | 5 pages
  • Dissertation
    3393 mots | 14 pages
  • Jouer un rôle politique, social ou moral, est-ce perdre son âme pour la poésie? vous étaierez votre argumentation par des exemples pris dans les textes du corpus ou dans vos lectures personnelles.
    2674 mots | 11 pages
  • Anthologie sur la guerre
    3462 mots | 14 pages
  • Sengor
    8701 mots | 35 pages
  • Peau noire, masques blancs
    3012 mots | 13 pages
  • La migration des intellectuels antillais vers la métropole
    6659 mots | 27 pages
  • Fiche français 1ere l
    6021 mots | 25 pages
  • La vie
    2994 mots | 12 pages