Explication page 95 voyage céline

1008 mots 5 pages
Louis-Ferdinand Destouches dit Céline est un romancier français du 20ème siècle, renouvelant la prose jusqu’à l’hallucination. Son antisémitisme pathologique l’entraina dans un pessimisme apocalyptique. Céline a révolutionné l'écriture par l'introduction du langage parlé, souvent argotique. Son oeuvre évoque dans la dérision la misère et le désespoir humains.

Son premier roman, Voyage au bout de la nuit (1932) déclenche l'enthousiasme général. Le ton y est nouveau, celui de l’argot, tournant en dérision les valeurs morales et politiques issues de la Grande Guerre mais il ne renonce pas pour autant à la langue classique.
Le premier niveau de lecture se situe au plan historique. Le livre semble viser la Grande Guerre, l’Empire colonial français, le libéralisme américain et la misère des banlieues.
Le deuxième niveau de lecture relève de la fable et du mythe.
Le thème bien sûr est celui du voyage mais d’un genre spécial puisqu’il n’a pas de but ni d’indices chronologiques. Toutefois quelques détails permettent de situer l’action entre 1915 et 1930. Sur le plan spatial, des lieux imaginaires côtoient des lieux réels. Notre extrait se situe à la fin de la 1ère partie concernant la guerre. Il précède le voyage en Afrique. Le contexte historique est celui de l’après-guerre s’achevant sur une impression d’amertume, d’échec après les rêves de paix de la SDN. S’ajoute à cela la crise économique dès 1930 et ses conséquences sociales telles le chômage.
Le sentiment dominant du livre donne l’impression que l’homme erre dans un monde qui le repousse et l’agresse. Le voyage au bout de la nuit serait alors plutôt une errance vers toujours plus de noirceur.
La ville est victime de cet état de choses jusqu’à la décomposition et la pourriture.

En quoi ce roman est-il à la limite de la littérature romanesque ? Est-ce une peinture réaliste ?

Le personnage principal est Bardamu inclus dans le « nous » du début du texte. Alors qu’il

en relation

  • tsongor
    2662 mots | 11 pages
  • C le meilleur
    31110 mots | 125 pages
  • Voyage au bout de la nuit
    41998 mots | 168 pages
  • céline réception voyage au bout de la nuit
    40385 mots | 162 pages
  • L de P
    10351 mots | 42 pages
  • le théâtre comme antidote à l’exil
    15016 mots | 61 pages
  • Pantagruel analyse
    10365 mots | 42 pages
  • volontariat solidarité internationale
    201769 mots | 808 pages
  • Céline Voyage au bout de la nuit
    181368 mots | 726 pages
  • lettremod22_349690
    60613 mots | 243 pages