explication poème "ne plus partager" eluard

Pages: 25 (6023 mots) Publié le: 13 juin 2014
Explication linéaire « Ne plus partager » d’Eluard,
« Nouveaux poèmes » in Capitale de la douleur

« Ne plus partager »
Au soir de la folie, nu et clair,
L’espace entre les choses a la forme de mes paroles,
La forme des paroles d’un inconnu,
D’un vagabond qui dénoue la ceinture de sa gorge
Et qui prend les échos au lasso.

Entre des arbres et des barrières,
Entre des murs et desmâchoires,
Entre ce grand oiseau tremblant
Et la colline qui l’accable,
L’espace a la forme de mes regards.

Mes yeux sont inutiles,
Le règne de la poussière est fini,
La chevelure de la route a mis son manteau rigide,
Elle ne fuit plus, je ne bouge plus,
Tous les ponts sont coupés, le ciel n’y passera plus,
Je peux bien n’y plus voir.
Le monde se détache de mon univers
Et, tout au sommetdes batailles,
Quand la saison du sang se fane dans mon cerveau,
Je distingue le jour de cette clarté d’homme
Qui est la mienne,
Je distingue le vertige de la liberté,
La mort de l’ivresse,
Le sommeil du rêve,

Ô reflets sur moi-même ! ô mes reflets sanglants !

Introduction, situation du poème
La dernière section du recueil « Capitale de la douleur » intitulée « Nouveaux poèmes »intègre 45 poèmes aux formes hétérogènes, poèmes en prose majoritaires mais aussi empruntant de nouveau à la versification traditionnelle. Parmi ces « nouveaux » poèmes, seuls 14 peuvent être considérés comme véritablement inédits, les autres étant déjà parus en revue. Il faudrait donc entendre l’épithète « nouveaux » davantage comme le signe d’une inspiration nouvelle que comme une information de natureéditoriale. Composés de 1924 à 1926, ils sont dédiés à G., autrement dit à Gala, son épouse et muse. Cette section obéit à une logique de regroupement assez cohérente lorsque Paul Eluard fait paraître le recueil Capitale de la douleur: en effet, ces poèmes évoquent les mouvements de la séparation puis des heureuses retrouvailles avec la femme aimée, célébrant les différents tourments et bonheursde l’inspiration poétique qui lui sont liés. Le poème liminaire de cette section, « Ne plus partager » a été publié en 1925 dans la revue « La révolution surréaliste », au moment où Eluard s’investit pleinement dans le mouvement. Ce poème est suivi d’Absences et Absences II, qui développent et « répètent » sous la forme d’échos élégiaques le thème de cette séparation amoureuse et le problème de lafécondité créatrice. Le poète cherche par-delà le vain ressassement du fantasme amoureux, un nouveau ressort créateur, une nouvelle parole, un nouveau regard, qui entremêlent tradition formelle et renouvellement révolutionnaire de l’inspiration, de ses objets de prédilection et de son expression.
Le titre « ne plus partager » fait question : alors que le surréalisme érige en principes lafusion amoureuse, celle des contraires et des principes d’altérité, le poème d’Eluard évoque clairement le déchirement de la séparation et son corollaire, la douloureuse et solitaire création vouée aux fantômes de la folie. Le titre est d’apparence explicite: l’adverbe de négation « ne…plus » marquant nettement la rupture d’une continuité temporelle, il oppose un avant et un après et peut exprimer leregret, le manque, et la frustration amoureuse. Ce qui était harmonie, fusion et osmose du couple n’est plus. Le verbe « partager » à l’infinitif présent et à la forme négative, marque l’absence d’action et le vide, tel un aveu d’impuissance devant le constat déchirant de la séparation avec l’autre. L’infinitif étant un mode impersonnel, il semble déréaliser le locuteur lui-même. Faut-il s’en tenirlà ? On sait de la biographie d’Eluard qu’à une époque antérieure, il a « partagé » son épouse Gala avec le peintre Max Ernst ; l’expression infinitive renvoie-t-elle alors à la modalité jussive, ordre donné à lui-même, sorte de bonne résolution pour la suite et reproche implicite qu’il se fait de lui avoir livré sa muse si facilement ? Est-ce une prière faite à Gala dont il ne supporte...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Ne plus partager, Eluard
  • Poème liberté, paul éluard
  • EXPOSE SUR LE POEME PAUL ELUARD
  • Explication du poème n°53 de ronsard
  • Poème "avis" de paul eluard, compréhenssion du poème et problématique
  • Questions De Texte Poeme Eluard Et Desnos
  • Explication des poèmes surréaliste de paul eluard
  • Analyse du poème liberté de paul eluard

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !