Explication de texte, le mort joyeux, charles baudelaire.

819 mots 4 pages
Objet d'étude : La poésie du XIXè au XXIè siècle. Parcours associé : Alchimie poétique:la boue et l'or Explication de texte linéaire n°1 , Baudelaire, Les fleurs du Mal, 1861. « Le mort joyeux »Faire une présentation rapide de l'auteur, de l’œuvre, et du poème. Ce sonnet en alexandrins(section « Spleen et idéal », poème LXII) est une revendication à la solitude absolue de la mort, sans référence au sacré. Seule certitude : la décomposition …afficher plus de contenu…

La solitude dans la mort est marquée par la répétition « Je...moi-même » (v 2) : Le poète est acteur et metteur en scène de sa propre mort + verbe de volonté« Je veux » (v 2).Image provocatrice du squelette « mes vieux os » (v 3)Agressivité suggérée du cadavre, cruauté latente contenue dans la comparaison qui l'évoque « un requin « (v4)Évocation de la couleur noire « corbeaux », animal macabre mais familier, (v 7) : cliché.Absence de sensations : étouffement « fosse profonde » …afficher plus de contenu…

La description macabre s'applique au poète « vivant » (v 7) « mes vieux os » (v 3) « carcasse immonde » (v 8), termes aux connotations péjoratives, morales « immonde » et hyperboliques très fortes : le corps est source de dégoût et porte la mort en lui Les termes « Tous les bouts de ma carcasse » (v 8), « saigner » (v 8) animalisent le corps La parole du poète porte des signes d'agressivité et d'hostilité aux autres :2 occurrences de « Je hais »(v 5), terme hyperbolique Sentiments négatifs « J'aimerais mieux inviter les corbeaux » (v7)Le poète est seul « Je » face à tous :« le monde »( v6)Refus de s'abaisser marqué par le verbe « implorer » (v6) : refus du regret, de la compassionRefus des codes sociaux et des signes communautaires de la mémoire et du recueillement : « larme » (v 6), « tombeaux » (v 5) « testaments » (v 5), perçus comme hypocrites.Opposition « fosse » (v2) / et « tombeaux » (v 5) qui souligne

en relation

  • Commentaire valérie rouzeau pas revoir
    1990 mots | 8 pages
  • La fontaine de sang baudelaire
    982 mots | 4 pages
  • La fatalité avec Saint-Denys Garneau (Cage d’oiseau ) et Émile Nelligan (Les corbeaux)
    829 mots | 4 pages
  • Spleen ( pluviôse)
    332 mots | 2 pages
  • Le revenant de Baudelaire
    259 mots | 2 pages
  • Le mort joyeux-baudelaire
    565 mots | 3 pages
  • Analyse Au Lecteur de Charles Baudelaire
    1903 mots | 8 pages
  • Francais poeme baudelaire
    2157 mots | 9 pages
  • Poésie de baudelaire
    320 mots | 2 pages
  • Une charogne - charles baudelaire
    763 mots | 4 pages
  • Une charogne - charles baudelaire
    1988 mots | 8 pages
  • Baudelaire les petites vieilles
    4955 mots | 20 pages
  • Baudelaire, spleen et idéal
    796 mots | 4 pages
  • Commentaire la vie antérieure
    762 mots | 4 pages
  • Charles Baudelaire , La mort des amants
    1389 mots | 6 pages