Expo rennaissance du bellay

Pages: 5 (1170 mots) Publié le: 2 février 2011
Du Bellay, Heureux qui comme hulysse – Les regrets (XVIeme siècle)

Joachim Du Bellay, poète du XVIeme ainsi que Pierre de Ronsard rassemblent autour d’eux les sept poètes français appartenant à la pléiade. Du Bellay écrit Les Regrets en 1558, recueil contenant 191 sonnets d’alexandrins d'inspiration élégiaque et satirique, par rapport à son voyage à Rome où, il rêvait de voir la grandeurde l'Italie et des souvenirs de l'Antiquité, mais qui s’est révélé un exil difficile.

Dans ce recueil, et plus particulièrement dans le sonnet Heureux qui comme Ulysse, le poète exprime sa déception et sa tristesse d’avoir quitté son pays et sa famille. Le lyrisme se caractérise par l'expression de sentiments personnels, il n'est pleinement manifeste qu'à partir du second quatrain.L’emploie du pronom de la première personne, "je", du déterminant "mon, ma" (qui indique ici une relation plutôt que la possession), l'interjection "hélas" du vers 5, voilà autant de moyens langagiers qui contribuent à transcrire l'expression personnelle du sentiment. La modalité interrogative et la répétition de la même question : "reverrai-je", aux vers 5 et 7, traduit un sentiment de nostalgied'autant plus fort que la première question : "Quand reverrai-je", est une interrogation partielle, alors que la seconde : "Reverrai-je" est une interrogation totale. La question ne porte plus sur la date mais sur le fait. Les adjectifs "petit (village)" et "pauvre (maison)" ont de ce fait une valeur affective.
Le lexique, qui associe "pauvre maison" et "petit village" à "une province" par latournure définitive et de subjectivité affirmée "qui m'est". Le double adverbe "beaucoup davantage" clôt le quatrain avec une lourdeur qui révèle l'insistance sur la nostalgie. Cette nostalgie est confirmée par le présent d’énonciation qui s’oppose au futur et marque aussi la certitude du sentiment. La cheminée qui fume et le clos évoquent une intimité modeste mais chaleureuse qui manquait au poètedurant son voyage.
Les deux tercets forment en fait un sizain, strophe de six vers, ce que confirme la syntaxe. L'expression de la préférence tient d'abord à l'emploi du comparatif de supériorité, en deux vers d'abord, en deux hémistiches pour la suite. La syntaxe est modifiée de façon à ce que l'adverbe comparatif se trouve antéposé. Il en résulte deux effets. L'anaphore de "plus", lequelprend de l'autonomie et acquiert de ce fait un plus grand "impact". La subjectivité qu'il transcrit n'est plus nostalgique uniquement, mais presque rageuse du fait de l'anaphore. Le second effet est le rapprochement du comparé et du comparant ce qui renforce leur contraste. Notons que le comparé réfère au pays natal de Du Bellay et le comparant à Rome. Les comparaisons sont en elles-mêmes inégaleset fortement subjectives. Ainsi la première oppose-t-elle" le séjour qu'ont bâti mes aïeux" au "front audacieux". Le terme de "séjour" ne réfère pas à un lieu désigné comme tel, mais selon son usage, un lieu où l'on séjourne, où l'on vit. Il s'oppose au "front", c'est-à-dire au fronton ou plutôt à la façade des palais romains. Que la façade seule soit évoquée laisse entendre, au choix, que lespalais ne sont qu'apparence, ou qu'ils sont inaccessibles au commun des mortels. La diérèse qui affecte l'adjectif "audacieux" rend cet adjectif plus ample, ce qui le fait contraster davantage avec "mes aïeux", auquel l'associe la rime. Le faste impersonnel de la pompe s'oppose ainsi à la mention de ceux qui ont donné un nom, qui ont constitué l'histoire d'une famille, ceux dont notre corps même portela trace. La deuxième comparaison parvient à un effet lexical intéressant. Certes elle oppose "le marbre dur" à "l'ardoise fine". Le marbre est un matériau prestigieux, résistant, et le marbre blanc était recherché dans l'Antiquité romaine pour les temples et monuments publics, au point qu'on l'importait si nécessaire. Ces caractéristiques l'opposent parfaitement à l'ardoise, matériau que...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • La Rennaissance
  • la rennaissance
  • rennaissance
  • Rennaissance
  • Rennaissance
  • La rennaissance
  • Rennaissance
  • La rennaissance

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !