Exposé latin Lupercales

771 mots 4 pages
Les lupercales

Le printemps débutait le 5 février, c était pour les romains un moment de purification de toutes les offenses qu ils avaient commises envers leurs dieux. A cette occasion, les maisons étaient traditionnellement nettoyées. (A)
La fête des lupercales (Lupercalia) était un hommage à Faunus, dieu de la nature et de la fertilité, appelé également Lupercus. Cette fête se déroulait sur les flancs du Mont Palatin en souvenir de Romulus qui avait tracé, jadis, l enceinte de la ville en creusant un sillon avec une charrue, autour de ce mont.
Cette fête comprenait trois temps forts : le sacrifice d un bouc, la course des Luperques, un grand banquet final.
1) Le sacrifice : Le collège des Luperques était constitué des fils des cinq plus anciennes familles aristocratiques, descendantes des fondateurs de Rome. La cérémonie avait lieu symboliquement dans la grotte de la Lupercal. Après avoir immolé des chèvres, des boucs et un chien, on conduisait deux jeunes gens devant l autel. Le prêtre touchait leurs fronts avec le couteau sanglant et les essuyait avec des tampons de laines préalablement trempés dans du lait. Après quoi les jeunes gens devaient éclater de rire.
2) La course : Les deux jeunes gens lançaient une course à travers la ville. Après avoir fait le tour du mont Palatin pour purifier l ancien site, ils se répandaient dans la ville en riant et en buvant. Les luperques, à demi nus et couverts seulement de la peau des chèvres sacrifiées, frappaient les spectateurs avec des lanières de peau de chèvres. Les femmes enceintes, pensant s éviter les douleurs de l enfantement, s offraient à leurs coups. On dit que les coups de lanières apportaient aussi fertilité et facilitaient la montée de lait.
3) La loterie : Les romains aimaient les jeux de hasard. Avant le banquet, chaque jeune fille inscrivait son nom sur un parchemin qu elle déposait dans une grande jarre, puis, chaque jeune garçon tirait au sort le nom de la jeune fille qui devait rester avec

en relation

  • l'hymne de nos campagnes
    3604 mots | 15 pages
  • Marc antoine, prince oriental
    7206 mots | 29 pages
  • Jean-noël robert, rome
    4772 mots | 20 pages
  • Le renouveau augustéen
    7503 mots | 31 pages
  • Résumé - religion des romains - john scheid
    9928 mots | 40 pages
  • TPE la femme au siecle des lumières
    11994 mots | 48 pages
  • Titelive - histoire romaine
    31572 mots | 127 pages
  • LE MONDE ROMAIN Pauliat
    23939 mots | 96 pages
  • Bilan de l"histoire intèrieur de rome
    61559 mots | 247 pages
  • Commelin Mythologie Grecque Et Romaine
    114312 mots | 458 pages