Expose pheniciens

Pages: 7 (1504 mots) Publié le: 12 mars 2013
Pour les Grecs du VII° siècle av. J.C., qui utilisèrent les premiers le nom de Phénicie, le territoire s'étendait sur la zone côtière comprise entre le mont Casius au nord et Haïfa au sud. A l'intérieur de cette zone, les cités d'Ougarit (Ras-Shamra), d'Arwad, de Byblos (Jbeil), de Béryte (Beyrouth), de Sidon (Saïda), de Tyr (Sour) et d'Akka, constituaient des centres urbains d'une certaineimportance. La Phénicie occupait alors cette bande côtière, entre la montagne libanaise et la mer Méditerranée. Un espace varié entre sites portuaires, petites plaines ainsi qu'un arrière-pays de montagne, où poussent les cèdres. La circulation n'était pas facile, tant vers l'arrière-pays que l'on ne pouvait atteindre qu'en traversant deux chaînes de montagnes escarpées, que le long de la côteelle-même, où la montagne plonge parfois directement dans la mer.

Au IIIè millénaire, la culture cananéenne renaquit, sous la forme d’une civilisation brillante que l’on appelle traditionnellement la “Phénicie”. Ce nom de Phéniciens leur a été donné par les Grecs qui faisaient allusion ainsi à leur faculté à produire de la pourpre, qui se dit phoinix en grec. Au sein du monde oriental, le peuplephénicien se distingue par une profonde originalité. C’est un peuple de commerçants et de marins, et ce caractère fondamental, il le conservera toujours. Malheureusement pour notre connaissance de ce peuple, les sites archéologiques phéniciens intacts sont très rares.

Les Phéniciens semblent s’être établis vers 3000 av. J.-C. Ils vivaient sur la côte entre le golfe d’Issos au nord et le mont Carmelau sud. Les intéressés se disaient eux-mêmes Cananéens mais surtout habitants de Sidon, Tyr, Byblos et Arvad. Cette formulation reflétait le sentiment d’appartenance à une cité plutôt qu’à un Etat. C’était, en effet, une très lâche confédération de cités et de petits royaumes indépendants et prospères, plus ou moins rivaux, peuplés de marins et de marchands, ayant chacun ses institutions, sonculte, ses us et coutumes. Chacune de ces cités étaient dirigées par un roi, assisté d’un conseil. Chaque cité avait sa divinité tutélaire : Eshmoun à Sidon, Melquart à Tyr, Tanit à Serepta, Baal-Shamin à Byblos. Les plus importantes cités exercèrent parfois une hégémonie, et étaient sujettes à des alliances occasionnelles.

Les comptoirs phéniciensC’est ainsi qu’en dehors de leurs grandes villes deSyrie, ils fondèrent aussi de nombreuses colonies marchandes. Cette expansion maritime était purement commerciale. Ils se tournent d’abord vers Chypre où Kition et Paphos étaient leurs deux principaux comptoirs : Chypre est d’ailleurs la région du monde qui a livré le plus grand nombre d’inscriptions phéniciennes. Puis, poussés par l’esprit d’aventure ou bannis pour raison politique, certainsallèrent vers le couchant et fondèrent leurs premières colonies à partir du Xè - IXè siècle avant J.-C. : sur les côtes africaines (Utique, Carthage, et en Libye), en Afrique du nord (Carthage, Rachgoun, Mogador), en Sicile (Motyé), Sardaigne, Espagne (Cadix, Tartessos), à Malte, construisant ainsi un véritable “triangle phénicien”. La recherche des minerais nécessaires pour l’élaboration du bronzeconduisit même les Phéniciens jusqu’en Cornouailles.
Les sites d’installation sont choisis avec soin : petits îlots à quelque distance de la côte, promontoires reliés au continent par un isthme étroit, embouchure d’un fleuve ou fond de golfe. Les critères recherchés sont double : qualité du mouillage, le moins tributaire possible des vents, et facilité de défense. Ces comptoirs servirent de relaispour l’exportation des produits de Phénicie (cèdre et pourpre), naturellement, mais aussi de tous ceux que l’arrière-pays pouvaient produire (bois de genévrier, résine, ivoires sculptés, verrerie ou dinanderie).
Copyright : Stéphane Jeanneteau Carte originale est réalisée à partir d'une carte d' euratlas.net et avec leur autorisation |
Selon Hérodote, les Phéniciens, lorsqu’ils...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Les phéniciens
  • Les alphabets phenicien
  • la civilisation phénicienne
  • Les phéniciens et la mer
  • La civilisation phénicienne et punique
  • Les pheniciens saocial et economique
  • La tirade d'Etéocle dans les Phéniciennes d'Euripide
  • Expose

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !