Expose pheniciens

1504 mots 7 pages
Pour les Grecs du VII° siècle av. J.C., qui utilisèrent les premiers le nom de Phénicie, le territoire s'étendait sur la zone côtière comprise entre le mont Casius au nord et Haïfa au sud. A l'intérieur de cette zone, les cités d'Ougarit (Ras-Shamra), d'Arwad, de Byblos (Jbeil), de Béryte (Beyrouth), de Sidon (Saïda), de Tyr (Sour) et d'Akka, constituaient des centres urbains d'une certaine importance. La Phénicie occupait alors cette bande côtière, entre la montagne libanaise et la mer Méditerranée. Un espace varié entre sites portuaires, petites plaines ainsi qu'un arrière-pays de montagne, où poussent les cèdres. La circulation n'était pas facile, tant vers l'arrière-pays que l'on ne pouvait atteindre qu'en traversant deux chaînes de montagnes escarpées, que le long de la côte elle-même, où la montagne plonge parfois directement dans la mer.

Au IIIè millénaire, la culture cananéenne renaquit, sous la forme d’une civilisation brillante que l’on appelle traditionnellement la “Phénicie”. Ce nom de Phéniciens leur a été donné par les Grecs qui faisaient allusion ainsi à leur faculté à produire de la pourpre, qui se dit phoinix en grec. Au sein du monde oriental, le peuple phénicien se distingue par une profonde originalité. C’est un peuple de commerçants et de marins, et ce caractère fondamental, il le conservera toujours. Malheureusement pour notre connaissance de ce peuple, les sites archéologiques phéniciens intacts sont très rares.

Les Phéniciens semblent s’être établis vers 3000 av. J.-C. Ils vivaient sur la côte entre le golfe d’Issos au nord et le mont Carmel au sud. Les intéressés se disaient eux-mêmes Cananéens mais surtout habitants de Sidon, Tyr, Byblos et Arvad. Cette formulation reflétait le sentiment d’appartenance à une cité plutôt qu’à un Etat. C’était, en effet, une très lâche confédération de cités et de petits royaumes indépendants et prospères, plus ou moins rivaux, peuplés de marins et de marchands, ayant chacun ses institutions, son

en relation

  • Des cannibales
    980 mots | 4 pages
  • Soleil couchant
    475 mots | 2 pages
  • Textes de français
    2769 mots | 12 pages
  • introduction, les cannibale de montaigne
    485 mots | 2 pages
  • Musique
    414 mots | 2 pages
  • Citations humanistes
    280 mots | 2 pages
  • Dom juan, pièce classique ou baroque
    2357 mots | 10 pages
  • Littériaire
    26767 mots | 108 pages
  • Marine
    7401 mots | 30 pages
  • Soleils couchants - plan
    267 mots | 2 pages