Expose

Pages: 7 (1507 mots) Publié le: 20 mars 2013
Revue du Mauss 03/03/2013 à 16h52
Hôpital : les compétences, la motivation, l’humanité s’en vont
Docteur Blouses | Collectif de médecins hospitaliers

*
*
*
*
*
*
*
*
Un brancardier externalisé qui ne va pas transporter le malade, une infirmière qui vient faire ses douze heures telle une intérimaire, des cadres écartelés par les demandes desgestionnaires... Des hospitaliers décrivent la réalité de la rationalisation des coûts.

Dans un couloir de l’Institut Gustave-Roussy, le 4 février 2013 (WITT/SIPA)
Médecins hospitaliers depuis de nombreuses années, nous sommes rassemblés aujourd’hui pour dire notre désarroi et notre colère face à certaines pratiques inacceptables dans nos hôpitaux.
Nous avons découvert lors de nos échanges que nosdifficultés étaient comparables, que les situations parfois ubuesques que nous rencontrions n’étaient pas exceptionnelles, mais au contraire très fréquentes, bien que nos lieux et nos disciplines d’exercice soient différents. Ces phénomènes, nous avons voulu les nommer, les décrire pour mieux les comprendre.
Making of
La Revue du Mauss publie en mai 2013 un numéro intitulé « La marchandisation dessoins nuit gravement à la santé », dans lequel on trouve un texte collectif rédigé par des médecins hospitaliers. Ce groupe, qui s’est dénommé « Docteur Blouses » et dont un sociologue – Nicolas Belorgey – a contribué à formaliser l’analyse, livre une vision de « l’intérieur » de l’hôpital. L’image rendue en est très inquiétante. Voici un résumé de ce texte. Sophie Caillat
Beaucoup d’analyses de« l’hôpital », singulier réducteur pour une institution plurielle, cherchent à rendre les établissements responsables des difficultés qu’ils éprouvent.
Nous avons voulu au contraire ici passer d’une démarche purement symptomatique à une analyse diagnostique, de l’émotion véhiculée par une image à un véritable raisonnement.
Nous avons souhaité rompre avec la simple exaspération face à une dériveafin d’aborder la compréhension de ses causes.
Six à neuf mois d’attente pour voir un spécialiste
Nombres de difficultés sont liées à la restriction de moyens : « maltraitance institutionnelle organisée », écrivent nos collègues de Grenoble, en raison d’un manque flagrant de lits d’aval et d’un nombre de médecins plus qu’insuffisant (un médecin urgentiste de nuit pour 40 patients présents, auxpathologies diverses et variées, parfois d’une gravité majeure) ; ailleurs services vétustes voire insalubres.
L’hôpital demande aux praticiens d’augmenter leur activité, d’ouvrir des lits à personnel constant, afin d’obtenir les moyens pour rénover des services. En service de rééducation, chaque patient n’a droit qu’à moins de quinze minutes de kinésithérapie par jour quand il en faudrait six foisplus. Le rationnement c’est aussi les files d’attente qui s’allongent.
En région parisienne ou lyonnaise, l’allongement des délais d’attente est tel qu’il faut à présent environ six mois, hors cas exceptionnels, pour avoir l’avis d’un diabétologue hospitalier, et neuf mois pour celui d’un neurologue spécialiste des mouvements anormaux. La « bonne gestion », dite en novlangue « efficiente »,semble bien entraîner une baisse de la qualité et une moindre accessibilité aux soins.
L’exemple du brancardier : perte de temps et de chance
Les économies budgétaires s’appuient dans nombre d’hôpitaux sur des restructurations avec à la clef une réduction des activités et des suppressions d’emplois. Décrivons par exemple les désorganisations liées à la mutualisation des brancardages.
Désormais,tout est géré le plus souvent par une seule unité de transport intérieur, à laquelle il faut adresser une demande sur l’intranet, ce qui permet aussi sa traçabilité et donc théoriquement un plus grand contrôle sur les brancardiers.
En cas d’erreur sur l’informatique – favorisée par la présence de personnel temporaire – le brancardier arrive avec une destination de brancardage erronée et refuse de...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Exposer
  • Exposé
  • Expose
  • exposé
  • Exposé
  • Exposé
  • Exposes
  • Exposé

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !