F07080002014 1

1074 mots 5 pages
Texte 4
Victor Hugo Souvenir de la nuit du 4, Les châtiments 1852
Axe A : Montrez que ce poème rapporte une scène émouvante de manière simple et sobre 1. Un poème narratif
-

Ecriture en alexandrin
Verbe d’action
Repère spatiaux temporels
Passé simple et imparfait
Présence de discours
Des éléments descriptifs
Rime AABB plate suivies

2. Les informations sur le cadre
-

Un logis simple
Le propriétaire et croyant
La nuit
Les informations qui nous sont donné son réduite à l’essentiel

3. La grand-mère et l’enfant
-

La grand-mère n’a pas d’autre famille
Un enfant très jeune et innocent
Les répétitions du mot enfant insistent sur cette mort
L’enfant n’avais pas 8 ans, posséder une toupie, il était sérieux, serviable, il jouait, il passait dans la rue
La grand-mère est triste, elle crie utilisation d’exclamation (31 – 39 – 13 – 14 – 17) et interjection (14 – 31 – 44), elle est en pleurs,
Les paroles de la grand-mère sont rapportées au style direct
On parle d’eux avec des phrases courtes, simplement juxtaposé
La grand-mère a une soif de vérité, elle veut qu’on lui explique (43)

L’anonymat est conservé par l’absence de nom de prénom, une situation fréquente dans les familles des années 1850.
4. Les témoins
-

On dispose de peut d’information concernant les témoins
Les témoins souffrent de cette mort, avec la mère, ils ont les mêmes sentiments
Les témoins sont respectueux de cette mort

5. La mort de l’enfant
-

On parle avec insistance de la mort de l’enfant, on y décrit les procédés funéraires.

Axe B : En quoi s’agit-il d’un poème engagé

1. Les marques de la présence de l’auteur
-

L’utilisation des pronoms personnels sujet (nous – on)
Victor Hugo s’adresse à la grand-mère
Il s’exclame
L’auteur intervient une seul fois dans le poème pour dire une vérité général

2. Un texte en deux parties
-

1ER partie :
2ND partie :

on nous raconte la toilette funéraire de l’enfant on critique explicitement et violement Napoléon

3. Engagé dans la critique de Napoléon
-

-

Par le

en relation