Fable

524 mots 3 pages
Commentaire 1ère Partie
« Elle était déchaussée elle était décoiffée »
Victor Hugo

Plan détaillé Introduction : situer le poète dans son époque ; présenter le recueil puis la poésie.
I- Le lyrisme

1) La femme et le poète : l’homme parle, la femme se regarde.« moi » « je » « elle » la femme n’est pas nommée ; le poète utilise les pronoms moi et je. 2) Les jeux de regards : ils sont déterminants pour la naissance des sentiments « elle me regarda pour la seconde fois » « je vis venir à moi » « elle me regarda de ce regard suprême » renforce la scène.

II- La nature
1)Une scène printanière :un champ lexical simple pour parler de la nature qui est personnifiée.
2)Jeune fille en harmonie avec la nature : la jeune fille se fond « décoiffée » « pieds nus » « sauvage » « assise parmi les grands roseaux verts » le poète invite la jeune fille à l’amour les oiseaux se mettent à chanter.

Conclusion

Victor Hugo, écrivain et poète romantique a écrit les « Contemplations » entre 1830 et 1843 alors qu’il était exilé. Ce recueil de poèmes se divise en deux parties « Autrefois » et « Aujourd’hui » dont la séparation est marquée par la mort de sa fille Léopoldine. Le poème « Elle était déchaussée, elle était décoiffée » extrait du volume I « Aurore » dans la première partie parle de la jeunesse et se veut autobiographique. Le poème raconte la rencontre amoureuse entre le poète et une jeune fille. Il décrit précisément la jeune fille et la nature et le bonheur de la rencontre amoureuse. Dans un premier temps, nous nous attacherons à montrer en quoi le lyrisme des sentiments et de l’amour est au cœur du texte. Dans un second temps, nous montrerons comment la nature est en accord avec les sentiments de l’auteur.

Dans ce poème, seul le poète parle. L’utilisation des pronoms « moi », « je » sont les marques de sa présence et du regard qu’il porte sur la jeune fille. La femme ne parle pas, elle

en relation

  • Le Fable
    7674 mots | 31 pages
  • Fable
    1404 mots | 6 pages
  • La fable
    1111 mots | 5 pages
  • la fable
    853 mots | 4 pages
  • Fable
    3525 mots | 15 pages
  • Fable
    486 mots | 2 pages
  • La fable
    345 mots | 2 pages
  • La fable
    1557 mots | 7 pages
  • La fable
    1308 mots | 6 pages
  • La fable
    1585 mots | 7 pages