Fables

1387 mots 6 pages
ean de la Fontaine , dans ses fables , n'hésite pas à critiquer le Roi Soleil, Louis XIV, figure emblématique de la monarchie absolue, ainsi que sa Cour. En quoi peut - on dire que cette critique osée néanmoins habiles ?

La critique faite par le fabuliste à l'encontre du roi et de sa Cour est adroite car elle est détournée par le biais d'animaux. Ainsi, le Lion, présent dans "La Cour Du Lion" , "Les Animaux malades de la peste" et "La Genisse, La chevre et la brebis, en société avec le Lion" n'est autres qu'une allégorie du Roi. On peut cependant reconnaître assez aisément Louis XIV car le Lion se montre égoïste, notamment en prévoyant un "charnier" qui ne régale que lui. Par ailleurs, il est sur de sa toute-puissance : dans les "Animaux malades de la pestes", il fait sa confession sans crainte, car il est certain d'avoir l'immunité grâce à son titre de Roi. D'ailleurs , lui seul, à part l’Âne, qui sera victime de sa stupidité, avoue ce qu'il a fait de mal . Il est cruel, comme le souligne la dernière fable du corpus. L'expression "Si quelqu'une de vous touche à la quatrième, Je l'étranglerai tout d'abord", au discours direct, met en évidence le fait qu'il abuse de sa force et de sa supériorité par rapport aux autres animaux, dont la douceur est soulignée oar le fait qu'il ne s'agisse pas de carnivores.ean de la Fontaine , dans ses fables , n'hésite pas à critiquer le Roi Soleil, Louis XIV, figure emblématique de la monarchie absolue, ainsi que sa Cour. En quoi peut - on dire que cette critique osée néanmoins habiles ?

La critique faite par le fabuliste à l'encontre du roi et de sa Cour est adroite car elle est détournée par le biais d'animaux. Ainsi, le Lion, présent dans "La Cour Du Lion" , "Les Animaux malades de la peste" et "La Genisse, La chevre et la brebis, en société avec le Lion" n'est autres qu'une allégorie du Roi. On peut cependant reconnaître assez aisément Louis XIV car le Lion se montre égoïste, notamment en prévoyant un "charnier" qui ne

en relation

  • les fables
    3597 mots | 15 pages
  • Les fables
    1320 mots | 6 pages
  • Fables
    698 mots | 3 pages
  • Les fables
    1417 mots | 6 pages
  • Les fables
    1175 mots | 5 pages
  • Les fables
    1447 mots | 6 pages
  • Les fables
    261 mots | 2 pages
  • Les fables
    340 mots | 2 pages
  • Fables
    398 mots | 2 pages
  • Fables
    446 mots | 2 pages