Fabrice almeida

Pages: 11 (2534 mots) Publié le: 12 mars 2012
Notes de lecture

du champ scientifique d’une discipline relativement récente et des mécanismes de construction d’un champ scientifique à travers le rôle de revues. Cet aspect du livre peut donner matière à réflexion pour penser le rôle et le fonctionnement des revues, à l’heure où l’évaluation des équipes et des chercheurs passe par les revues qui sont instituées comme le prototype du lieucentral pour une discipline. Le second est la rencontre d’acteurs majeurs de disciplines proches de la nôtre (linguistique, sémiotique…), remarquablement rendue par les entretiens. Certes, la science et les revues sont des processus sociaux. Elles sont aussi le produit de l’action et de la vie d’individus, avec leurs carrières, leurs désirs, leurs convictions, leurs luttes. De cela aussi cet ouvragepermet de prendre conscience, et en ce sens il est un hommage aux scientifiques qui ont fait vivre des revues. Bruno Ollivier CRPLC, université des Antilles et de la Guyane ollivierbruno@gmail.com Fabrice D’ALMEIDA, La vie mondaine sous le nazisme. Paris, Perrin, coll.Tempus, 2008 [2006], 529 p. La mondanité est un concept rarement mobilisé dans les études historiques, moins encore quand ons’intéresse à la période nazie. Fabrice d’Almeida se propose de combler cette lacune et justifie son entreprise de deux manières. D’une part, il regrette que les historiens aient longtemps passé sous silence cet aspect du nazisme, au prétexte de se préserver, après la Shoah, de toute complaisance à l’égard de ce régime. D’autre part, il inscrit son projet dans le renouveau de l’histoire culturelle,notamment au regard de la « petite histoire » (p. 16). Cette histoire « de l’anecdote » ou du « détail » se veut révélatrice des événements. Elle n’entend plus se cantonner à l’évaluation de la responsabilité de personnalités de premier plan, d’institutions ou de groupes macrosociaux dans l’avènement du nazisme, mais insiste sur la nécessité de s’intéresser à des groupes plus restreints et surtout auxmodes de communication entre ceux-ci. L’auteur invite également à penser les transitions et formes de sociabilité susceptibles d’avoir fondé le consensus de toute une population autour d’un régime de terreur. Il entend démontrer que des mécanismes plus subtils que la force et la puissance ont permis l’émergence de ce système totalitaire et l’adhésion d’une grande partie du peuple allemand. Fabriced’Almeida définit son objet – la mondanité – comme « la capacité d’un pouvoir à vivre avec les

élites de son pays, à réaliser une synthèse entre le principe de puissance et celui de jouissance » (p. 20). La vie mondaine, lieu d’échange entre le pouvoir et les élites, se dévoile à travers des lieux, des pratiques, des moments, des événements, des représentations. Une telle définition laisseapparaître une notion protéiforme aux limites floues qui, cependant, a l’intérêt d’offrir à l’historien une occasion de travailler sur des sources que l’on tend d’ordinaire à délaisser : les faire-part, les listes de cérémonie, les cartons d’invitation, etc. Pour l’auteur, les solidarités et les liens entre la haute société et le pouvoir se structurent autour de quatre ressorts : l’intérêt, la passionidéologique, les émotions collectives et les affections personnelles (pp. 24-25). En relevant et en rassemblant les indices de ces types de sociabilité et en révélant leur rôle dans la construction du IIIe Reich, il tente de répondre principalement à deux questions : le nazisme a-t-il réussi la fusion des élites et du peuple ? Les codes sociaux ont-ils été modifiés au sein même de la mondanité ?Opérant une analogie avec la monarchie d’Ancien Régime, l’auteur s’attache à montrer à travers huit chapitres, organisés de manière tantôt chronologique, tantôt thématique, la manière dont Hitler et les principaux dirigeants nazis ont su s’appuyer sur une vie mondaine préexistante et lui emprunter ses codes. En la faisant « descendre socialement » (p. 19), tout en l’ouvrant quantitativement,...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Fabrice
  • Fabric
  • Fabrice l'idéaliste
  • cas fabric
  • Spray-on fabric
  • fabrice waterloo
  • Projet oxatan de Fabrice Collin
  • Cas fabric 7 ERP

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !