Faché

5350 mots 22 pages
Sommaire :

I - La place de la transgression.
1) Définir la transgression.
2) Présentation de la transgression dans les oeuvres de Bataille
3) Transgression dans le travail de Pane.
II- Comment ? Procédés communs artistiques et littéraires. Démarche adoptée par Gina Pane. 3)Langage développé par Georges Bataille. III - Que veulent-ils exprimer ? 1) But du message. 2) Rapport à la mort. 3)Rapport à la société.
Bibliographie
Fiches de Synthèse.

Quel artiste ?
Quel écrivain ?

Qui sont les acteurs de notre TPE ?

Nous avons fait des recherches, lu et trié les informations trouvées à propos de notre sujet. Il parait essentiel de parler des artistes que nous avons choisi, des mouvements qu'ils traversaient, du contexte dans lequel ils se trouvaient pour ainsi, vous démontrer ce que nous avons compris et appris pour exploiter notre problématique. Tout d'abord, l'explication de cette dernière reste brève : nous sommes toutes les deux des élèves intéressées par les mouvements, autant littéraires qu'artistiques, bouleversant nos moeurs et notre société. La transgression, elle, a toujours été d'actualité dans chaque nouveau mouvement ou concernant chaque nouvelle idéologie, nous avions donc l'embarra du choix. Cependant, c'est lorsque l'art contemporain apparaît que la transgression artistique est à son comble et c'est, de même, lors de l'apparition du mouvement du surréalisme que la littérature devient de même, touchant des sujets sensibles liés aux tabous de la société. C'est ainsi que notre découverte de l'art Corporel de Gina Pane est venue s'initier dans notre travail; une oeuvre qui dépasse de loin les limites conventionnelles de l'art et qui le reste encore aujourd'hui après de 40 ans passés. Nous avons trouvé un rapport entre le sien et celui de Georges Bataille, qui lui aussi, nous a aussi fortement intrigué et semblait convenir à notre problématique, puisque, écrivain des années 1950, il interpella le lecteur par

en relation

  • Je suis fachée
    1448 mots | 6 pages
  • La pie se fâche
    271 mots | 2 pages
  • Commentaire la question qui fâche
    850 mots | 4 pages
  • Le journal d'aurore : toujours fâchée.
    845 mots | 4 pages
  • pourquoi est tu faché niveau 5eme hda
    2140 mots | 9 pages
  • Commentaire de l’article de presse de patrick roger, « la question qui fâche est restée sans réponse », le monde des 17 et 18 juillet 2009
    1488 mots | 6 pages
  • Fiche de préparation cm1
    324 mots | 2 pages
  • extrait 50 nuances de grey
    628 mots | 3 pages
  • Marie
    1116 mots | 5 pages
  • Analyse du personnage de Nick Berrof
    2719 mots | 11 pages