Familiale prévert

264 mots 2 pages
Le dormeur du val

C'est un trou de verdure où chante une rivière,
Accrochant follement aux herbes des haillons
D'argent ; où le soleil, de la montagne fière,
Luit : c'est un petit val qui mousse de rayons.

Un soldat jeune, bouche ouverte, tête nue,
Et la nuque baignant dans le frais cresson bleu,
Dort ; il est étendu dans l'herbe, sous la nue,
Pâle dans son lit vert où la lumière pleut.

Les pieds dans les glaïeuls, il dort. Souriant comme
Sourirait un enfant malade, il fait un somme :
Nature, berce-le chaudement : il a froid.

Les parfums ne font pas frissonner sa narine ;
Il dort dans le soleil, la main sur sa poitrine,
Tranquille. Il a deux trous rouges au côté droit.

Harmonie du soir

Voici venir les temps où vibrant sur sa tige
Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir;
Les sons et les parfums tournent dans l'air du soir;
Valse mélancolique et langoureux vertige!
Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir;
Le violon frémit comme un coeur qu'on afflige;
Valse mélancolique et langoureux vertige!
Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir.
Le violon frémit comme un coeur qu'on afflige,
Un coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir!
Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir;
Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige.
Un coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir,
Du passé lumineux recueille tout vestige!
Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige...
Ton souvenir en moi luit comme un ostensoir!

Les Fleurs du mal - Spleen et Idéal - Charles

en relation

  • Familiale prevert
    754 mots | 4 pages
  • Familiale de prévert
    1446 mots | 6 pages
  • Familial, prévert
    254 mots | 2 pages
  • Familiale de prévert
    1157 mots | 5 pages
  • Prévert, paroles, "familiale"
    274 mots | 2 pages
  • Familiale, jacques prevert
    1399 mots | 6 pages
  • Jacques Prévert familiale
    1637 mots | 7 pages
  • POEME "FAMILIALE" de Jacques Prévert
    298 mots | 2 pages
  • Lecture analytique : "familiale" prevert
    1306 mots | 6 pages
  • Lecture analytique "familiale" de jacques prévert
    1392 mots | 6 pages