Fausse suivante acte 2, scène 3

2597 mots 11 pages
Acte II, scène 3 (extrait)

A l’acte I, scène 5, la fausse suivante c’est-à-dire Le Chevalier, a caché sa véritable identité et a exposé son plan à Trivelin ; sous son déguisement, elle doit attaquer le cœur de la comtesse et la séduire afin de la détacher de Lélio et de provoquer la rupture. Si elle réussit, sa maîtresse pourra épouser Lélio, revenu enfin à Paris. Dans le monologue de la première de l’acte deux, nous apprenons que le valet a décidé de hâter les projets de la fausse suivante qu’il a l’intention de suivre dans la capitale.
Dans la scène 3, pour se faire, il fait semblant de trahir son maître et il décide de révéler à Lélio l’infidélité de sa maîtresse, mais il ignore que celui-ci a justement demandé au jeune cavalier de séduire la comtesse.
Nous assistons donc à une scène particulière puisque le valet raconte d’une manière ironique les amours du chevalier et de la comtesse.
Nous pouvons étudier les axes suivants :
1. La mise en abyme d’une scène de marivaudage
2. Trivelin : les talents du conteur, les échecs du manipulateur.

La mise en abyme d’une scène de marivaudage

 La mise en abyme : La scène est particulière dans sa construction. En effet, la scène 2 est une scène de marivaudage entre le Lélio et la comtesse qui aboutit à une dispute entre les deux amants, laissant présager une rupture. La scène 3 comporte également une scène de marivaudage car nous assistons à un badinage entre le chevalier et la comtesse, cependant, Marivaux, en dramaturge habile, rompt la monotonie et trouve un stratagème pour juxtaposer deux scènes de « marivaudage », en opposant ainsi la scène de rupture entre Lélio et la comtesse, et la scène d’amour naissant entre Le Chevalier et la jeune femme ; cette dernière nous apparaît d’ailleurs moins innocente qu’elle le laissait croire dans la scène précédente. Le stratagème de Marivaux pour intéresser le spectateur est une sorte de mise en abyme, puisque le récit de la scène d’amour va se trouver raconter

en relation

  • Vol1
    6863 mots | 28 pages
  • Vol1
    6863 mots | 28 pages
  • Etude des fausses confidences, de marivaux
    3342 mots | 14 pages
  • Les fausses confidences
    2654 mots | 11 pages
  • Lecture analytique
    255 mots | 2 pages
  • La parole
    5959 mots | 24 pages
  • Les fausses confidences
    11614 mots | 47 pages
  • Dom juan
    1148 mots | 5 pages
  • Le parcours du personnage de clindor dans l'illusion comique de corneille
    1152 mots | 5 pages
  • Analyse barbier de seville
    631 mots | 3 pages