Faut-il avoir peur de la place que pourraient prendre les robots dans notre société ?

1507 mots 7 pages
Lemaire Harold Synthèse CGE Faut-­‐il avoir peur de la place que pourraient prendre les robots dans notre société ?

Le mot « robot » est apparu pour la première fois dans la pièce de théâtre de Karal Capek de science-fiction R. U. R. (Rossum’s Universal
Robot) et vient du mot tchèque « robota », signifiant « travail, besogne, corvée ». Un robot est un dispositif mécatronique (alliant mécanique, électronique et informatique) accomplissant automatiquement des tâches qui sont généralement dangereuses, pénibles, répétitives, impossibles pour les humains. Le premier robot crée était « Ultimate », un robot à usage industriel, intégré aux lignes d’assemblages de General Motors en 1961. Cela peut, à première vue, être une invention laissant rêveur, mais prenons par exemple le tragique accident impliquant un robot militaire en 2007 : l’appareil s’est emballé et a tiré des munitions explosives partout autour de lui ; cet incident affiche 9 décès et 24 personnes blessées. C’est l’une des raisons pour lesquelles la question de leur intégration au sein de notre société laisse énormément de monde perplexe. Nous nous demanderons, lors d’une première partie s’il faut réellement avoir peur de la place que les robots pourraient prendre dans notre société, puis nous verrons qu’il existe une multitude de faits prouvant qu’il serait dangereux de les y intégrer.
Au cours de cette première partie, notre étude sera basée sur les aspects positifs de l’invasion robotique au sein de notre société en étudiant les côtés matériels, pratiques et professionnels que leur présence apporte à notre vie.
Un robot est un objet crée par l’homme, telle une simple bûche de bois. Son cerveau est matériel, il ne connaît ni conscience, ni sens humain. L’homme le connaît parfaitement, puisqu’il l’a lui-même inventé et crée ; il a été construit suivant son propre cahier des charges ; il n’y a donc aucune crainte à avoir lorsque l’on

en relation

  • les limites de la robotisation
    4509 mots | 19 pages
  • Faut il redouter les machines
    7291 mots | 30 pages
  • La robotique
    51905 mots | 208 pages
  • Esciences
    12059 mots | 49 pages
  • Le manque de liquidité des banques
    23771 mots | 96 pages
  • Petit traité de manipulation à l'usage des honnêtes gens
    5686 mots | 23 pages
  • La manipulation mentale dans les sectes
    4571 mots | 19 pages
  • Jfngngfcghch
    78218 mots | 313 pages
  • Culture
    42587 mots | 171 pages
  • Business plan webcampoker
    10605 mots | 43 pages